⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions,
les propositions de loi, les rapports et les votes ne peuvent plus être intégrés pour certains depuis plusieurs mois.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Démocratie plus représentative responsable et efficace — Texte n° 911

Amendement N° 1751 (Sort indéfini)

Publié le 10 juillet 2018 par : Mme Pinel, Mme Dubié.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Supprimer cet article.

Exposé sommaire :

La Constitution prévoit que deux semaines de séance sur quatre par an sont réservées en priorité, et dans l’ordre que le Gouvernement a fixé, à l’examen des textes et aux débats dont il demande l’inscription à l’ordre du jour.

En sus, les projets de loi de finances, les projets de loi de financement de la sécurité sociale, les projets relatifs aux états de crise et des demandes d’autorisation de faire intervenir les forces armées à l’étranger peuvent être inscrits prioritairement à l’ordre du jour sur demande du gouvernement.

Si cette procédure est rendue possible pour les réformes économiques, sociales ou environnementales, comme le prévoit l’article 8 du présent projet de loi, cela reviendrait à donner tout pouvoir au gouvernement pour fixer l’ordre du jour de l’Assemblée Nationale, ce qui n’est pas souhaitable ni pour le devenir du travail législatif, ni pour le maintien de la séparation des pouvoirs.

C’est pourquoi cet amendement entend supprimer cet article.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet amendement.

Inscription
ou
Connexion