Démocratie plus représentative responsable et efficace — Texte n° 911

Amendement N° 1856 (Sort indéfini)

(2 amendements identiques : 556 2082 )

Publié le 12 juillet 2018 par : M. Molac, M. François-Michel Lambert.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Substituer aux alinéas 2 à 4 les neuf alinéas suivants :

« Art. 72‑5. – La Corse est une collectivité territoriale à statut particulier, au sens du premier alinéa de l'article 72, dotée de l'autonomie.
« Ce statut tient compte des intérêts propres de la Corse au sein de la République, eu égard à son insularité dans l'environnement méditerranéen, à son relief et à son identité linguistique et culturelle.
« Il est défini par une loi organique, adoptée après avis de l'Assemblée de Corse, qui fixe :
« 1° Les compétences exercées par la collectivité de Corse ;
« 2° Les matières, relevant de la loi et du règlement, relatives à la protection du patrimoine foncier, au statut fiscal, à la préservation des particularités linguistiques et culturelles de l'île, au développement économique et social, à l'emploi, à la santé et à l'éducation, notamment, dans lesquelles la collectivité est habilitée à définir les règles applicables, à l'exclusion des matières énumérées au quatrième alinéa de l'article 73, précisées et complétées, le cas échéant, par la loi organique ;
« 3° Les conditions dans lesquelles les lois et règlements portant sur des matières non visées à l'alinéa précédent peuvent faire l'objet, le cas échéant, par la collectivité de Corse, d'adaptations tenant aux caractéristiques et contraintes particulières de la Corse ;
« 4° Les règles d'organisation et de fonctionnement des institutions de la collectivité de Corse et le régime électoral de l'Assemblée de Corse ;
« 5° Les conditions dans lesquelles les institutions de la collectivité de Corse sont consultées sur les projets et propositions de lois et les projets d'ordonnances ou de décrets comportant des dispositions particulières à la collectivité, ainsi que sur la ratification ou l'approbation d'engagements internationaux, notamment dans l'aire euro-méditerranéenne, conclus dans les matières relevant de sa compétence ;
« 6° Les conditions dans lesquelles la collectivité de Corse peut participer, sous le contrôle de l'État, à l'exercice des compétences de celui-ci, dans le respect des garanties accordées sur l'ensemble du territoire national pour l'exercice des libertés publiques. »

Exposé sommaire :

Cet amendement vise à transposer dans la Constitution la volonté clairement exprimée par la voie démocratique par le Peuple corse et ses représentants en faveur d'une accession à un véritable statut d'autonomie qui puisse permettre à l'île de mettre en œuvre des politiques publiques en capacité de répondre aux défis auxquels elle est confrontée dans de nombreux domaines (protection du patrimoine foncier, relief, fiscalité, statut fiscal et social, développement économique et social, emploi, langue, culture…).

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet amendement.

Inscription
ou
Connexion