Démocratie plus représentative responsable et efficace — Texte n° 911

Amendement N° 36 (Sort indéfini)

(1 amendement identique : 393 )

Publié le 10 juillet 2018 par : M. Saint-Martin, M. Giraud.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Compléter l'alinéa 2 par les mots :

« et le mot : « dépôt » est remplacé par les mots : « début de la discussion en séance ». »

Exposé sommaire :

Le présent amendement vise à préciser le point de départ de la computation du délai constitutionnel d'examen des projets de loi de finances (PLF).

Actuellement, le point de départ du délai constitutionnel résulte d'un accord entre l'Assemblée nationale et le Gouvernement et est fixé au lendemain de la lettre du Premier ministre recensant l'ensemble des annexes à caractère obligatoire du projet de loi de finances. En pratique, les délais constitutionnels commencent à courir habituellement entre le 10 et le 14 octobre.

Dans un souci de clarté et d'intelligibilité et par cohérence avec l'introduction d'un délai incompressible entre le dépôt du PLF de l'année et l'examen en séance, le présent amendement prévoit que le délai de cinquante jours s'applique à compter du début de la discussion en séance du texte.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet amendement.

Inscription
ou
Connexion