⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions,
les propositions de loi, les rapports et les votes ne peuvent plus être intégrés pour certains depuis plusieurs mois.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Motion de censure


Les interventions d'André Chassaigne


Les amendements de André Chassaigne pour ce dossier

20 interventions trouvées.

Monsieur le président, monsieur le Premier ministre, mesdames, messieurs les membres du Gouvernement, mes chers collègues, j'ai l'honneur d'avoir été désigné par les groupes Socialistes et apparentés, France insoumise et Gauche démocrate et républicaine pour présenter cette motion de censure. J'ai accepté cette responsabilité, qui a pris une no...

Voilà pourquoi nous avons pu entendre cette phrase : « Nous n'avons plus rien à perdre, puisque nous avons déjà tout perdu ou presque. » Cette dignité est aujourd'hui bafouée par votre pouvoir, indifférent et méprisant quant au sort de son propre peuple, un peuple debout, qui en appelle à la justice, celle qui consiste à pouvoir vivre dignement...

Vous le savez : nous condamnons avec la plus grande fermeté les actes de violence qui se sont déchaînés à Paris et ailleurs dans nos territoires, comme nous condamnons ceux, moins visibles, des possédants autour du tapis vert de leurs conseils d'administration. Pour autant, cette violence inqualifiable ne saurait justifier des comportements qui...

Quant à votre Gouvernement, certains de ses membres se sont permis de mépriser les gilets jaunes en les réduisant à « des gars qui fument des clopes et qui roulent au diesel »… ,

… ont contribué à créer la situation dans laquelle nous nous trouvons aujourd'hui. Un tel mépris social, un tel mépris de classe font des dégâts considérables sur ceux dont la dignité est la seule richesse ; des dégâts que les déclarations d'amour tardives du Président de la République ne pourront effacer. Nos concitoyens sont conscients de vo...

ceux-là mêmes qui profitent des niches fiscales et sociales. Voilà l'assistanat des riches qui nous coûte un « pognon de dingue » !

C'est cette politique profondément injuste et inhumaine qui nourrit la colère, le désespoir et le chaos dans le pays. C'est donc la responsabilité politique de l'exécutif – votre responsabilité ! – qui se trouve directement engagée aujourd'hui. Un minimum de lucidité vous aurait conduits à changer de politique ou à présenter la démission de vot...

Sous le charme de Jupiter, vous avez ainsi avalé aveuglément les raisins de la colère. C'est cette auto-intoxication en vase clos qui explique votre impuissance prolongée. C'est ainsi qu'est venu le temps de la cacophonie, inédite au sein d'un Gouvernement, le temps des déclarations contradictoires et des annonces qu'il nous a fallu décrypter. ...

Parlons de l'annulation de la hausse de la CSG pour les retraités dont la pension est inférieure à 2 000 euros. L'annonce a pu faire mouche, mais le bénéfice de la mesure est conditionné au revenu fiscal de référence du foyer, les revenus mensuels d'un couple ne devant pas dépasser 2 750 euros. De plus, il ne s'agit que d'une annulation partiel...

Parlons des heures supplémentaires défiscalisées, annonce qui a pu faire mouche auprès des 9 millions de personnes concernées, soit près d'un salarié sur deux. Mais il faut en mesurer toutes les conséquences pour, là encore, dire la vérité : cette disposition pourrait détruire, selon l'OFCE – Observatoire français des conjonctures économiques –...

Parlons de la prime exceptionnelle de fin d'année. L'annonce a pu faire mouche, mais cette prime ne profitera qu'aux salariés des entreprises qui veulent et peuvent l'accorder.

Il faut toujours dire la vérité : dès qu'il s'agit de mettre à contribution le patronat, l'effort de solidarité nationale reste facultatif. Le bilan de vos concessions est sans appel : elles sont trompeuses, insuffisantes et trop tardives.

C'est la même cuisine, mijotée au jour le jour, avec les mêmes recettes, sur les mêmes fourneaux, dans les mêmes marmites, aux mains des mêmes cuistots !

Au total, 6 milliards d'euros seront nécessaires pour financer ces mesures qui laissent sur le bord du chemin les privés d'emploi, les personnes handicapées, les paysans, les jeunes ou encore les bénéficiaires des minima sociaux. Elles mettent aussi de côté l'urgence écologique, qui avait pourtant servi de prétexte à la hausse du prix des carbu...

Aussi est-il de notre responsabilité de vous stopper dans votre course têtue en faveur du capital. Le lien de confiance entre notre peuple et l'exécutif est rompu, le divorce est acté ; il est temps d'en tirer les conséquences. C'est pourquoi nous avons décidé de déposer une motion de censure pour obtenir votre démission. Cette démission serai...

Telle est notre réponse institutionnelle à la crise actuelle. Elle ne saurait cependant suffire à résoudre les souffrances populaires engendrées par votre idéal de société au service d'une minorité, qui ne respecte que l'argent et la loi du plus fort, et qui a tant fait la preuve de son inefficacité et de ses ravages. Il convient de travailler ...

Mais il nous faut d'abord sortir de l'impasse dans laquelle votre politique a mené le pays, grâce à des mesures simples et radicales, de nature à ramener la paix civile et sociale : l'augmentation du SMIC, des salaires, des pensions et des prestations sociales ; la réduction du temps de travail ; le déploiement des services publics pour réduire...

… de taxer les transactions financières, de mettre fin au CICE – crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi – ou de le cibler… ,

Il y a aussi d'autres pistes à explorer : est-il raisonnable, par exemple, de consacrer, tous les ans, des milliards à l'entretien de notre armement nucléaire ? Nous avons salué l'irruption des invisibles dans le débat public. Cette émergence citoyenne nous invite également à repenser notre modèle institutionnel et démocratique, car cette cris...

Vous n'entendez pas votre peuple, parce que vous êtes déconnectés du peuple. C'est pourquoi notre motion de censure est plus que jamais d'actualité. Chers collègues, nous l'avons voulu rassembleuse, aussi appelons-nous l'ensemble des députés à la voter. Oui, vous pouvez la voter ; oui, vous devez la voter. Quelle que soit votre sensibilité poli...