⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020 ni ceux d'hémicycle depuis avril 2021. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation. Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.


Les amendements de André Chassaigne pour ce dossier

6 interventions trouvées.

 « Rationaliser les agences publiques et les instances consultatives nationales » : qu'en termes élégants ces choses-là sont dites ! Quel beau titre pour cette proposition de résolution. Nous avons affaire à des auteurs pragmatiques, rationnels que je n'aurai pas l'outrecuidance de contredire, sauf à passer pour un hurluberlu mâtiné de bolchevis...

Les mots ont leur importance en ce qu'ils structurent la pensée du nouveau monde dont se réclame la majorité, qui revendique ainsi d'appartenir au « cercle de la raison » si cher à Alain Minc. Ne perdons pas de vue, comme nous l'enseigne Pascal Durand, professeur des sciences de l'information, que ces mots et expressions « sont à la pensée ce q...

… « une mastication qui tournerait à vide si elle ne contribuait pas au conditionnement général des esprits du côté d'une représentation libérale du monde qui se pense – et se donne les moyens d'être pensée et acceptée – comme le nouvel horizon indépassable de nos sociétés post-industrielles. » Que cache donc la « rationalisation » ? Derrière ...

C'est d'ailleurs, à en croire les auteurs, « le contexte difficile pour les finances publiques, que nous connaissons » qui justifie la nécessité de nouvelles orientations pour « rationaliser » le recours aux agences publiques et instances consultatives. Nous pouvions le craindre : la novlangue est l'habillage rêvé. Nous aurions préféré que les...

Une fois n'est pas coutume, nous partageons l'avis du général de Gaulle. L'utilité pour le peuple français de l'agence publique ou de l'instance consultative nationale, voilà ce qui doit nous préoccuper, nous les parlementaires. Nous devons essentiellement veiller à ce que la création d'une agence publique ou d'une instance consultative nationa...

Là encore, une fois n'est pas coutume, nous partageons l'avis de Clemenceau. Aussi devons-nous nous montrer intraitables envers les commissions, comités, agences, conseils ou autre créés pour masquer l'inaction du Gouvernement. Prenons un exemple tout récent : les annonces du Président de la République sur la transition écologique. En conclus...