⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020 ni ceux d'hémicycle depuis avril 2021. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation. Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.


Les amendements de Boris Vallaud pour ce dossier

9 interventions trouvées.

Monsieur le président, madame la ministre déléguée chargée de l'insertion, madame la présidente de la commission des affaires sociales, mes chers collègues, il y a dans le c? ur des jeunes des éclats de rire, des amitiés indéfectibles, des passions amoureuses, des rêves, des envies d'ailleurs ou de révolte, de pavés ou de plage. Il y a dans le ...

… qu'ils pourront faire valoir dans la recherche de leur premier emploi ; 5 000 euros pour se lancer dans un projet entrepreneurial, parce que la jeunesse ne manque pas d'imagination et que chacun connaît les inégalités de patrimoine qui croissent plus vite que les inégalités de revenus. Voici, mes chers collègues, le grand progrès social que ...

Au cœur de la crise, des voix s'élèvent, celles des associations de jeunesse, celles de nombreux partis politiques, des organisations syndicales, des acteurs de l'insertion, des associations de lutte contre l'exclusion. Avant même la crise, le revenu de base et la dotation qui composent ce minimum jeunesse avaient été demandés et travaillés par...

Entendons ces voix de plus en plus nombreuses devant l'évidente et urgente nécessité. Comment nous, la représentation nationale, pourrions-nous ne pas l'entendre ni agir ? Nous ne nous opposons pas à la bataille pour l'emploi. Nous croyons à l'émancipation par le travail, par un travail qui ait du sens, un travail de qualité, dignement rémunér...

La réponse ne peut se réduire à enjoindre aux jeunes de « se bouger » pour s'en sortir, quand c'est à nous de nous bouger pour la jeunesse. La souffrance de la jeunesse sera celle de tout un pays et de son avenir si nous n'agissons pas. Cette génération covid est aussi la génération climat, celle qui manifestait, il y a quelques mois encore, po...

Par cet amendement de suppression, vous confirmez l'attitude que vous aviez adoptée il y a deux ans en refusant de pousser plus loin le débat sur notre proposition de loi visant à instaurer un revenu de base. C'est un enterrement de première classe ! Il est regrettable que vous ne vous soyez pas intéressés plus en détail à notre travail, notamm...

Je m'appuie sur l'article 84, alinéa 2 du règlement, relatif aux débats sur les projets et propositions de loi. Voilà où nous en sommes ! Nous avions proposé un amendement de compromis républicain : une expérimentation de courte durée pour venir au secours d'une jeunesse qui se noie. Vous avez fait beaucoup, mais vous n'avez pas fait assez. No...

Les murs de cet hémicycle résonnent de débats âpres, mais ils sont aussi témoins de progrès. Parfois, quand il y va de l'intérêt général, les républicains parviennent à s'entendre. Ce n'est pas le cas aujourd'hui.

Aussi, je voudrais dire à tous les jeunes qui espéraient en ce moment démocratique que c'est le coeur serré et révolté que je retire ce texte et en cède le temps de débat aux autres propositions du groupe Socialistes et apparentés.