⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.


Les amendements de Brigitte Kuster pour ce dossier

22 interventions trouvées.

En juin 2018, deux rapports de l'OCDE ont mis en évidence que l'autonomie des établissements scolaires, en permettant le recrutement ciblé de personnels, favorisait la réduction des inégalités et attirait de nouveaux profils dans certains territoires. Cet amendement de Mme Tabarot tend à tenir compte de ces observations en permettant de dévelo...

L'amendement de Mme Tabarot vise à ouvrir le champ des expérimentations pédagogiques à l'apprentissage des langues étrangères qui demeure trop souvent lacunaire, voire inexistant, durant les premières années de l'école. Si le niveau global de maîtrise de l'anglais au collège a progressé ces dernières années, des efforts supplémentaires doivent...

J'attendais l'avis de M. le ministre avant de me prononcer. J'avais cru comprendre, monsieur le ministre, que vous étiez plutôt favorable à ce genre d'expériences, et que vous considériez que plus on apprenait une langue étrangère tôt, mieux elle s'inscrivait dans la mémoire. La réponse de Mme la rapporteure a, quant à elle, été assez vague. Po...

Cet amendement de Julien Dive rappelle que le droit à l'éducation pour tous les enfants, quel que soit leur handicap, est un droit fondamental : ce n'est pas la première fois que nous le rappelons dans cet hémicycle. Les établissements scolaires doivent donc accueillir tous les enfants, quels que soient leurs besoins. C'est pourquoi il est pro...

Dans la mesure où cet amendement a trait à la parité, nous avions un débat entre nous, avec Maxime Minot, qui aurait souhaité le défendre ! Je l'associe donc à ma présentation de cet amendement, qui a été rédigé par Julien Dive. Nous souhaiterions, monsieur le ministre, que vous donniez l'exemple : il ne saurait être justifié que la parité ne ...

Il traite également du thème de l'évaluation. Pour que cette idée particulièrement intéressante soit pleinement opérante, il faudrait, monsieur le ministre, que le conseil qui en a la charge soit autant que possible indépendant du pouvoir politique et administratif. Sinon, on court le risque de se priver de réflexions et de propositions innovan...

Cet amendement rédactionnel de mon collègue Sébastien Leclerc vise à préciser que les ressources correspondant à la compensation dont nous parlons seront attribuées directement à la collectivité ayant la charge de la scolarisation, soit la commune, qui peut assumer directement cette compétence ou la confier à un syndicat intercommunal, soit l'i...

Nous savons à quel point l'équilibre est difficile à trouver. Cet amendement vise à préserver la liberté pédagogique des familles qui ont fait le choix d'instruire elles-mêmes leurs enfants. L'article 5 introduit un régime de contrôle sans équivalent, y compris au sein de l'enseignement privé hors contrat, qui paraît disproportionné et, partant...

Cet amendement de ma collègue Valérie Lacroute concerne le socle commun de connaissances, de compétences et de culture. En le déplaçant de la partie réglementaire vers la partie législative du code de l'éducation, le projet de loi entérine le socle commun comme seul objet possible de l'instruction obligatoire pour les parents ayant fait le choi...

Je reviens ici sur la discussion qui a clos la séance d'hier soir : l'enseignement de La Marseillaise à l'école. Faisant suite à la proposition d'Éric Ciotti de rendre obligatoire la présence du drapeau français dans les salles de classe, vous avez vous-même proposé, monsieur le ministre de l'éducation nationale, d'y ajouter le drapeau européen...

C'est un constat, et voilà pourquoi cet amendement réaffirme la nécessité de rendre cet enseignement obligatoire – ce qu'il n'est pas aujourd'hui, mes chers collègues, comme vous le comprendrez en écoutant les recteurs. Par ailleurs, monsieur le ministre, puisque vous avez placé le chant au coeur de votre programme, on pourrait envisager qu'au...

Je suis heureuse d'entendre notre collègue parler de la valeur constitutionnelle de la Charte de l'environnement après les propos qu'il a tenus tout à l'heure concernant La Marseillaise, et l'éventuelle dérive nationaliste qui consisterait à pouvoir l'enseigner.

Madame la rapporteure, vos propos m'étonnent un peu, voire me font peur. Vous nous dites que cela dépend des enseignants, qu'il faut leur laisser libre choix. Mais s'il existe une circulaire, alors tous les enseignants doivent l'appliquer : ce n'est pas au choix, à la carte ! Les propos que vous tenez en tant que rapporteure du projet de loi po...

Selon moi, vous devez aller au bout de ce que nous proposons sur les valeurs républicaines. Nous ne devons pas avoir peur. Comme l'a rappelé Julien Aubert tout à l'heure, nous devons être fiers de notre hymne national, fiers de pouvoir l'enseigner ! Je vous ai tendu la main, monsieur le ministre, sur le projet de faire chanter La Marseillaise ...

… ou alors je me suis mal exprimée. En aucun cas je ne vous ai remise en cause personnellement. Je me suis seulement étonnée que vous considériez que nos propositions devaient relever du bon vouloir des enseignants. Nous sommes bien d'accord, monsieur le ministre : nous avons confiance, sur tous les bancs, dans les enseignants, et sur tous les...

Ne serait-ce pas la majorité qui nous a imposé la discussion d'une proposition de loi en la matière alors que, n'est-ce pas, monsieur le ministre, cette interdiction figurait déjà dans les textes ?

Je précise, à l'intention de Sébastien Chenu, que cette mesure se trouvait également dans le programme présidentiel de François Fillon.

Je vois que cela enflamme l'atmosphère. Rendre obligatoire le port d'une tenue commune à l'école – peut-être un uniforme, mais aussi simplement une blouse – constituerait un moyen efficace d'estomper les différences sociales, de lutter contre le diktat de l'apparence, et de marquer l'appartenance de tous à une même communauté éducative. Monsi...

… la discipline et le sens du collectif l'emportent sur l'individualisme, les discriminations et les tensions sociales qui traversent le monde extérieur. Le port d'une tenue commune serait, parmi d'autres mesures, un moyen de bâtir cette école de la confiance que vous appelez de vos voeux. Enfin, certains en commission ont évoqué le « traumati...

Monsieur le ministre, à vos débuts, vous annonciez qu'il n'y aurait pas de loi Blanquer. Tout d'abord, disiez-vous, l'école ne se réforme pas uniquement par la loi. Ensuite, l'éducation est d'abord affaire de dialogue entre les membres de la communauté éducative. Enfin, l'école a suffisamment subi de lois dogmatiques, au cours des dernières ann...