⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.


Les amendements de Bruno Bilde pour ce dossier

6 interventions trouvées.

La France n'est pas à vendre. La France n'est pas une société cotée en bourse dont on se partage les parts au rythme de l'économie virtuelle. La France n'est pas la propriété de M. Macron. Nation millénaire, elle appartient à celles et ceux qui l'ont façonnée au fil des siècles, maniant l'épée, la charrue, la truelle ou la plume. Emmanuel Macr...

Son nouveau monde est un monstre hybride, alliant la tentation de la table rase et, « en même temps », la continuité des pires pratiques du monde d'hier. La loi PACTE est typique du projet de société ultralibéral et déraciné qui est la marque de fabrique de la Macronie. Le Gouvernement renoue avec les privatisations massives et avec la baisse ...

... les Français connaissent la réalité et les conséquences de vos orientations. En privatisant, vous ne libérez pas la croissance. En privatisant, vous ne réduisez pas les déficits. En privatisant, vous ne créez pas d'emplois en France. En privatisant, vous n'améliorez pas la qualité du service pour les usagers. En privatisant, vous ne faites...

Chers collègues, les autoroutes, comme la Française des jeux et Aéroports de Paris appartiennent à tous les Français pour la simple et bonne raison qu'ils les ont déjà largement financés par leurs impôts directs et indirects. Vendre les parts de l'État est une aberration mais aussi une trahison. Aujourd'hui, avec ce projet de loi, vous passez ...

C'est un filtre qui doit être contrôlé par la puissance publique pour veiller à la sécurité des Français et au respect de leurs intérêts vitaux.

Vous comptez vous désengager d'un atout stratégique majeur, alors que toutes les grandes nations du monde contrôlent leurs aéroports, donc leurs frontières. À Pékin, à Tokyo, les aéroports sont publics et l'État contrôle rigoureusement les entrées sur son sol. Même les États-Unis n'ont pas privatisé leurs milliers d'aéroports, conscients des en...