⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.


Les amendements de Bruno Studer pour ce dossier

8 interventions trouvées.

Monsieur le président Mélenchon, vous semblez être maltraité par les journalistes. Qui pourrait dire, ici, qu'il ne l'a pas été à un moment ou à un autre ?

C'est le cas, certes, mais, monsieur le président Mélenchon, je tiens à le dire ici publiquement, devant l'Assemblée nationale : le journalisme français a de grandes qualités. Des enquêtes très approfondies sont réalisées, …

… des scandales ont été dénoncés par des journalistes qui, pendant des mois et des mois, ont analysé des fichiers ! Vous vous servez d'ailleurs de leurs informations pour nourrir le débat politique ! Je ne pense donc pas qu'il faille jeter en pâture les médias devant la représentation nationale et devant la France entière. Les médias font leur...

C'est pourtant ce qui transparaît de vos propos ! Vous vous posez en victime des médias, monsieur Mélenchon, et ce n'est pas le cas.

En France, nous avons des journalistes qui font leur travail d'investigation, qui croisent leurs sources et qui vérifient leurs informations. Il n'est pas possible de les jeter en pâture comme vous venez de le faire.

Monsieur Reiss, je partage votre souhait de voir la question de la régulation des plateformes être traitée à l'échelle européenne. Parce que je sais que vous êtes, comme moi, de ceux qui veulent plus d'Europe et « mieux d'Europe », je pense que nous aurons intérêt, lors de la campagne électorale qui va bientôt commencer, à présenter la régulati...

Madame la députée, la pédagogie, c'est la répétition ; vous le savez bien puisque les questions éducatives vous passionnent. Cette proposition de loi ne tend pas à créer un nouveau délit de fausse information. En revanche, lorsqu'une information aura été diffusée de façon massive, artificielle ou automatisée, dans l'intention de nuire à la sinc...

Nous n'allons pas répondre à l'ensemble des questions que vous avez soulevées, et en premier lieu parce que nous y avons déjà longuement répondu en commission, au cours d'un travail approfondi. Nous ne faisons pas insulte à l'intelligence, en tout cas pas à celle des juges qui se prononcent déjà sur les fausses nouvelles, sur la diffamation, s...