⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020 ni ceux d'hémicycle depuis avril 2021. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation. Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.


Les amendements de Christine Cloarec-Le Nabour pour ce dossier

6 interventions trouvées.

La crise sanitaire que nous traversons est inédite par son ampleur et par ses conséquences économiques et sociales. Dès le début du confinement, le Gouvernement a pris les mesures qui s'imposaient pour soutenir les entreprises connaissant des difficultés de trésorerie et protéger les salariés – la prise en charge de l'activité partielle par l'É...

… déjà en difficulté d'insertion professionnelle et pour lesquels la situation risque de s'aggraver. Comme vous, comme nous, le Gouvernement fait de la question de l'emploi des jeunes une priorité nationale. Il a engagé des actions d'ampleur. Après une année 2019 où le nombre d'apprentis a progressé de plus de 16 %, la montée en charge devait ...

Vous défendez les jeunes ; nous aussi. Nous ne rejetons pas tant cette proposition de loi que le fait qu'elle soit isolée.

Vous avez raison de dire, monsieur Le Fur, que la proposition de loi concerne tous les jeunes de moins de 25 ans. Mais les victimes de cette crise seront tout de même majoritairement les personnes peu ou pas qualifiées : c'est ce que disaient unanimement, au cours d'une visioconférence à laquelle je participais ce matin, des représentants d'ent...

Monsieur Peltier, vous parlez du problème de la fraude sociale mais j'aimerais que vous évoquiez aussi celui du non-recours aux droits, sur lequel je travaille depuis le début du quinquennat. Aujourd'hui, le non-recours est beaucoup plus fréquent que la fraude. Je ne nie pas qu'il soit nécessaire de traiter ces deux problèmes mais il faut parle...

Vous avez évoqué l'émancipation par le travail. Mais, bon sang, depuis le début du quinquennat, notre ministre et la majorité travaillent en ayant à l'esprit cet objectif. Cependant, il ne faut pas se leurrer. En tant que vice-présidente de l'Union nationale des missions locales, je peux vous assurer qu'il existe tout un public de jeunes qu'on ...