⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020 ni ceux d'hémicycle depuis avril 2021. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation. Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

15 juin 2018

Proposition de résolution N° 1037

en application de Article 34-1 de la Constitution pour le renforcement des outils et des moyens de pilotage de la recherche publique

écrite par Amélie de Montchalin
Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Extrait

Mesdames, Messieurs, Parmi les grands pays de l'OCDE, la France occupe la cinquième place mondiale pour la dépense de recherche publique en 2015. Rapportée au produit intérieur brut (PIB) et en intégrant la R&D en défense, la dépense de R&D représente 0, 86 %, ce qui place la France au-dessus de la moyenne de l'OCDE, mais en-dessous des pays leaders (les pays nordiques, la Corée du Sud et l'Allemagne) et de « l'objectif de Lisbonne » de 1 % du PIB. Notre plus grand voisin, l'Allemagne, dépense ainsi 0, 91 % de son PIB en dépense publique de recherche et s'est fixé un objectif de dépense totale de R&D de 3, 5 % du PIB. Depuis 2016, on observe toutefois une nette progression des crédits de la mission interministérielle Recherche et enseignement supérieur (MIRES) qui porte l'essentiel des financements de la recherche publique.

Les crédits votés en loi de finances initiale (LFI) pour 2017 représentent ainsi 27, 05 milliards d'euros en autorisations d'engage...

Consulter le document complet sur le site de l'Assemblée

(version pdf)

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette proposition de résolution.

Inscription
ou
Connexion