⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

5 juillet 2018

Rapport d'information N° 1104

de la Délégation aux outre-mer déposé par la délégation aux outre-mer sur les évolutions institutionnelles dans les outre-mer

écrit par Hubert Julien-Laferrière rapporteur pour la délégation aux outre-mer
Jean-Hugues Ratenon rapporteur pour la délégation aux outre-mer
Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Extrait

Depuis l'époque de l'administration coloniale, les statuts juridiques des outre-mer n'ont cessé de se diversifier, au point qu'aujourd'hui, il est devenu banal de constater que chacune des collectivités ultramarines dispose d'un régime statutaire propre, que l'on ne retrouve dans aucune autre.

À travers cette histoire juridique complexe, on retrouve aisément la marque du débat collectif dans les outre-mer : si l'adéquation du statut institutionnel aux caractéristiques économiques et sociales n'est pas l'unique réponse aux attentes des populations de nos territoires ultramarins, le terrain des institutions est bien souvent un lieu d'expression de leurs espoirs accueillis ou déçus.

Aussi bien était-il normal que, dans le vaste échange de vues auquel la Délégation aux outre-mer a procédé au début de la législature, la question des institutions surgît et qu'il fût décidé d'en faire un des six rapports nés, le 25 juillet, de la réflexion collective.

Depuis cette...

Consulter le document complet sur le site de l'Assemblée

(version pdf)

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur ce rapport d'information.

Inscription
ou
Connexion