26 novembre 2018

Proposition de loi N° 1433

visant à faire de l'assistance médicale à la procréation un droit universel

Extrait

Mesdames, Messieurs, En France, l'assistance médicale à la procréation se définit dans le code de la santé publique comme ayant pour objet de « remédier à l'infertilité d'un couple ou d'éviter la transmission à l'enfant ou à un membre du couple d'une maladie d'une particulière gravité ». Il est précisé que « le caractère pathologique de l'infertilité doit être médicalement diagnostiqué ». Et que « L'homme et la femme formant le couple doivent être vivants, en âge de procréer et consentir préalablement au transfert des embryons ou à l'insémination ». Ces dispositions instaurent donc de fait une discrimination envers les femmes célibataires, les couples de femmes et les hommes trans qui pourraient bénéficier d'une assistance médicale à la procréation.

Ajoutons que dans les faits, même lorsque l'infertilité n'est pas médicalement expliquée, le projet de parentalité et la déclaration d'essais infructueux peuvent déterminer la mise en place d'une...

Consulter le document complet sur le site de l'Assemblée

(version pdf)

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette proposition de loi.

Inscription
ou
Connexion