8 avril 2019

Avis N° 1830

de la Commission de la défense nationale et des forces armées sur la proposition de loi, après engagement de la procédure accélérée, de M. Gilles Le Gendre et plusieurs de ses collègues visant à préserver les intérêts de la défense et de la sécurité nationale de la France dans le cadre de l'exploitation des réseaux radioélectriques mobiles (1722).

Extrait

La cinquième génération de standards de télécommunications mobiles, appelée la « 5G », promet d'être une véritable rupture technologique, ouvrant la voie à des applications et des usages variés et nouveaux dans nombre de champs, tels que les objets connectés, les véhicules autonomes, les « villes intelligentes » ou les processus industriels.

Revers de la médaille, la 5G reposera sur des équipements de plus en plus virtuels et des architectures de réseaux de plus en plus déconcentrées, ce qui accroîtra inexorablement la vulnérabilité de ces réseaux.

La résilience de ces derniers revêt donc un enjeu de défense et de sécurité nationale, à deux titres au moins.

D'une part, la sécurité des réseaux de télécommunication est devenue d'une importance vitale pour le fonctionnement de notre société. D'autre part, les armées et les forces de sécurité intérieure utilisent de plus en plus les réseaux civils de télécommunication, et utiliseront donc la 5G...

Consulter le document complet sur le site de l'Assemblée

(version pdf)

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet avis.

Inscription
ou
Connexion