16 mai 2019

Proposition de loi N° 1929

visant à protéger de manière plus efficace les victimes directes et indirectes des accidents de la circulation

Extrait

Mesdames, Messieurs, Chaque année en France, 3 500 personnes meurent dans un accident de la route.

Ce chiffre est tout simplement inacceptable.

Les routes de France ne peuvent pas être un cimetière.

Derrière ce nombre, il y a des existences fauchées, des destins fracassés.

Chacune de ces personnes décédées est l'enfant, le père, la mère, le frère, la soeur, l'ami de quelqu'un.

Il y a les morts mais il y a aussi tous les blessés, toutes les personnes qui se retrouvent traumatisées et qui sont parfois gravement handicapées.

Ces trois dernières années, sont à déplorer 81 456 victimes directes de blessures dues à un accident de la route et 244 368 victimes indirectes.

Pourtant, les principaux facteurs des accidents les plus graves sont connus de tous et restent les mêmes.

Tous les ans, les experts de l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière les rappellent : - un accident mortel sur trois est causé par une vitesse excessive ou inadaptée : c...

Consulter le document complet sur le site de l'Assemblée

(version pdf)

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette proposition de loi.

Inscription
ou
Connexion