16 mai 2019

Proposition de loi N° 1932

pour une meilleure justice sociale dans le calcul des allocations, afin que chacun puisse vivre dignement et bénéficier d'un reste à vivre supérieur au seuil de pauvreté

Extrait

Mesdames, Messieurs, La crise des « Gilets jaunes » que traverse notre pays a révélé, entre autres choses, la grande difficulté que nombre de nos compatriotes ont à disposer d'un revenu leur permettant de vivre dignement.

En effet, si cette contestation provient en premier lieu de la hausse des taxes sur les carburants, elle a aussi été l'occasion de mettre au jour un malaise bien plus profond et généralisé sur le pouvoir d'achat des Français.

Ce manque de pouvoir d'achat, qui rejaillit négativement sur le niveau de vie de nos compatriotes, est causé par de multiples facteurs.

Il y a la question du travail, qui, bien souvent, ne rémunère plus suffisamment.

Mais une autre cause réside dans la progression du coût que représentent certaines dépenses.

Il s'agit particulièrement du cas des dépenses dites « pré-engagées ». Celles-ci sont définies par l'Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) comme « l'ensemble des dépenses des mé...

Consulter le document complet sur le site de l'Assemblée

(version pdf)

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette proposition de loi.

Inscription
ou
Connexion