1er juillet 2019

Proposition de loi N° 2044

visant à mieux définir le cadre de la légitime défense

Extrait

Mesdames, Messieurs les objectifs de la présente proposition de loi.

PROPOSITION DE LOI Article 1er L'article 122-5 du code pénal est complété par un alinéa ainsi rédigé : « En cas de disproportion entre l'acte de défense et l'agression elle-même, la personne qui se défend sous l'effet de panique ou de saisissement qui ont modifié sa perception de la réalité n'est pas pénalement responsable, si son état de panique ou de saisissement est directement causé par l'agression qu'elle a subie. » Article 2 Au 1° de l'article 122-6 du code pénal, les mots : « de nuit » sont supprimés.

Article 3 Au 2° de l'article 122-6 du code pénal, après le mot : « auteurs » sont insérés les mots : « d'agressions physiques, ». 1 () Olivier Cahn, maître de conférences en droit pénal à la faculté de Cergy Pontoise, chercheur au CESDIP-CNRS, France culture, 28.5 .2018. 2 () www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1766. 3 () Didier Reins, avocat : « Le village de la jus...

Consulter le document complet sur le site de l'Assemblée

(version pdf)

1 commentaire :

Le 06/07/2019 à 18:53, soldical a dit :

Avatar par défaut

J'approuve cette proposition de loi, et tous mes voisins et amis aussi. Grand temps de protéger et défendre les "agressés", qui ne font qu'essayer de réagir à l'agression, pour se protéger, ou protéger les leurs,

plutôt que les agresseurs qui, eux, savent très bien ce qu'ils font. et sont de plus en plus nombreux et de plus en plus violents..

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion