31 juillet 2019

Projet de loi N° 2187

relatif à la bioéthique

M. le Premier ministre, Mme la Ministre des solidarités et de la santé

Extrait

Mesdames, Messieurs, La France a fait le choix que les représentants du peuple, et non un comité d'experts, décident de ce qui est permis et interdit dans le champ de la bioéthique.

Le processus impliquant toutes les parties prenantes pendant de longs mois est un moment unique que peu de pays peuvent mener car il nécessite à la fois la capacité à déployer les techniques médicales dont il est question, un régime politique stable et démocratique et une volonté collective de défendre une certaine vision de la liberté, de l'humanité et de la solidarité. La position de la France sur ces sujets a une valeur bien au-delà de ses frontières, en Europe et dans le Monde.

Face à certaines pratiques, il faut avoir le courage de ne pas faire du moins disant éthique la nouvelle référence.

Les limites que le Gouvernement a souhaité fixer ne sont pas un risque d'exclure la France de certains marchés mais une chance de donner des repères à tous.

Dans son ouvrage, le Gouverneme...

Consulter le document complet sur le site de l'Assemblée

(version pdf)

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur ce projet de loi.

Inscription
ou
Connexion