⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020 ni ceux d'hémicycle depuis avril 2021. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation. Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

18 septembre 2019

Proposition de loi N° 2212

visant à améliorer l'accessibilité des personnes atteintes de troubles du spectre de l'autisme par la mise en place d'une « heure silencieuse » dans les magasins de grande distribution

écrite par Nadia Essayan
Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Extrait

Mesdames, Messieurs, Dans un rapport de janvier 2018, la Cour des comptes estime à 700 000 le nombre de personnes atteintes de troubles du spectre de l'autisme (TSA) en France, dont 600 000 adultes.

L'autisme se caractérise par des difficultés d'interaction sociale et des comportements répétitifs et peut aussi s'accompagner d'une déficience intellectuelle.

Faire ses courses dans une grande surface représente ainsi une vraie difficulté pour les personnes atteintes de troubles du spectre de l'autisme.

Les troubles psychiatriques qu'elles présentent - de façon plus ou moins grave selon les individus- les conduisent à adopter des réactions anormales face aux stimuli visuels et sensoriels.

Les sons et odeurs, particulièrement nombreux dans les grandes surfaces, demandent beaucoup de concentration et peuvent mettre à mal leur bien-être en provoquant de l'anxiété, voire des phobies.

À long terme, le stress provoqué par les grandes surfaces peut aller jusqu'à entraîner une...

Consulter le document complet sur le site de l'Assemblée

(version pdf)

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette proposition de loi.

Inscription
ou
Connexion