13 novembre 2019

Rapport d'information N° 2247

d'une mission d'information constituée au sein d'une commission permanente déposé en application de l'article 145 du règlement, par la commission de la défense nationale et des forces armées, en conclusion des travaux d'une mission d'information sur le suivi des blessés

Extrait

 « La guérison n'est jamais si prompte que la blessure » Proverbe français « Un blessé de guerre n'est jamais un infirme.

Il n'a pas perdu son bras ; il l'a donné ». Sacha Guitry Le sujet des militaires blessés s'est peu à peu imposé, d'abord au sein du ministère de la défense et ensuite pour le grand public, en corrélation avec la montée du terrorisme et les opérations extérieures menées par la France accompagnées de leur triste cortège de militaires décédés ou gravement blessés.

Parallèlement, alors que la société s'intéresse de plus en plus aux risques psychosociaux, la médiatisation des blessures psychiques et particulièrement du syndrome post-traumatique a permis de faire découvrir des troubles qui existent au sein de nos armées mais qui étaient, jusqu'à lors, invisibles et innomés.

La représentation nationale ne s'est saisie de ce sujet que tardivement.

Il a fallu en effet attendre 2014 et le rapport d'information sur la prise en charge des ble...

Consulter le document complet sur le site de l'Assemblée

(version pdf)

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur ce rapport d'information.

Inscription
ou
Connexion