15 novembre 2019

Proposition de loi N° 2386

relative au droit des victimes de présenter une demande d'indemnité au fonds de garantie des victimes des actes de terrorisme et autres infractions

Extrait

Mesdames, Messieurs, Le Fonds de garantie indemnise les victimes d'attentats et d'infractions de droit commun et permet à ces dernières d'être indemnisées quelle que soit la solvabilité des auteurs des infractions.

En pratique, c'est une commission statuant en premier ressort, la Commission d'indemnisation des victimes d'infractions (CIVI), qui se prononce pour allouer ou non cette indemnité. Cependant, une difficulté se pose au regard de la jurisprudence adoptée par la Cour de cassation à la suite de la modification de l'article 706-5 du code de procédure pénale (CPP) par la loi du 15 juin 2000 renforçant la protection de la présomption d'innocence et les droits des victimes.

Le texte de l'article 706-5 CPP antérieur à la loi du 15 juin 2000 prévoyait que : « Lorsque des poursuites pénales sont exercées, ce délai est prorogé et n'expire qu'un an après la décision de la juridiction qui a statué définitivement sur l'action publique ou sur l'action civile engagé...

Consulter le document complet sur le site de l'Assemblée

(version pdf)

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette proposition de loi.

Inscription
ou
Connexion