24 octobre 2017

Proposition de loi N° 298

visant à permettre l'accès à l'apprentissage dès l'âge de quatorze ans

Extrait

Mesdames, Messieurs, La France connaît un tragique paradoxe : le chômage structurel ne baisse pas en dépit d'une conjoncture économique favorable.

Plus inquiétant encore, le chômage des jeunes (23, 7 %) résiste à la plupart des mesures en faveur de l'emploi.

Rien n'y fait : 2 millions de Français, âgés de 15 à 25 ans, ne sont actuellement ni en formation ni au travail.

Par comparaison, en Allemagne, 1, 5 million de jeunes sont en apprentissage (taux de chômage des jeunes : 6, 7 %) contre seulement 400 000 en France.

Les plans se succèdent - le dernier en date affichait l'objectif de 500 000 apprentis en 2017 -, mais échouent faute d'une véritable volonté politique et de moyens suffisants.

Plusieurs raisons à cela.

D'ordre psychologique, d'abord : dans l'esprit collectif, la filière générale demeure à tort la voie naturelle du bon déroulement des études ; au détriment des filières professionnelles et d'apprentissage qui offrent pourtant de vrais débouchés.

D'...

Consulter le document complet sur le site de l'Assemblée

(version pdf)

3 commentaires :

Le 14/05/2018 à 10:39, Anonyme a dit :

Pourquoi pas, mais il faut surtout revaloriser l'enseignement dispensé dans les sections techniques et technologiques! Les allemands qui ont des diplômes technologiques parlent parfaitement l'anglais, par exemple!

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 14/05/2018 à 13:33, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

"Rien n'y fait : 2 millions de Français, âgés de 15 à 25 ans, ne sont actuellement ni en formation ni au travail."

Ils font quoi alors, ils mendient dans les rues ?

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 29/11/2018 à 11:34, C.GUILLAUME a dit :

Avatar par défaut

De quelle conjoncture économique favorable parlez vous?

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion