⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

30 juin 2020

Proposition de loi N° 3140

constitutionnelle relative à la régulation de l’économie de l’attention

écrite par Pierre-Alain Raphan
Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Extrait

Mesdames, Messieurs, La citoyenneté nécessite un apprentissage, une éducation.

Nous naissons citoyens, mais nous le devenons également au travers de nos expériences.

Chacun est animé de doutes, d’envies, de déceptions et de confiance.

Faire face à la frustration, à l’opposition, à l’imprévu conditionne fortement notre intimité puis notre capacité à intégrer des collectifs.

Or organiser et accéder à une attention performante et lucide permet de jouir d’une réelle liberté individuelle et d’une place dans la Société. À chacune de ces étapes notre attention est sollicitée pour être en mesure de gérer nos émotions et de les associer à notre mémoire afin d’en tirer une expérience utile c’est‑à‑dire nous rendant capables de comprendre tant notre intimité que notre environnement pour pouvoir agir consciemment et indépendamment.

Or cette attention est parasitée par une stratégie économique tirant profit de la connaissance de nos processus ph...

Consulter le document complet sur le site de l'Assemblée

(version pdf)

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette proposition de loi.

Inscription
ou
Connexion