⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020 ni ceux d'hémicycle depuis avril 2021. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation. Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

23 juillet 2020

Proposition de résolution N° 3243

sur les travaux conduits par les institutions européennes visant à confirmer officiellement le rejet de l’Accord commercial entre l’Union européenne et le Mercosur sous sa forme actuelle, et à appeler à sa révision pour garantir le respect d’engagements sur le climat, la lutte contre la déforestation, l’agriculture durable et la protection des droits humains et sociaux

Extrait

Mesdames, Messieurs, La disparition rapide de sanctuaires naturels dans les régions de l’Amazonie, du Cerrado et du Gran Chaco en Amérique Latine inflige chaque année à notre écosystème planétaire une régression dangereuse face aux changements climatiques et à la perte de biodiversité. En juin 2020, le nombre d’incendie en Amazonie a augmenté de 19,5% par rapport à juin 2019, soit au niveau le plus élevé depuis 13 ans.

De plus, la sécurité de peuples indigènes ainsi que de citoyens attachés à la préservation de leur environnement sont quotidiennement menacés dans ces régions, notamment à cause des pratiques illégales de déforestation.

La France et l’Union européenne (UE) ont une responsabilité importante dans cette lutte pour la protection des forêts et des droits humains, notamment en tant qu’importateur majeur de denrées agricoles.

Pour exemple, l’UE est la première destination des produits alimentaires exportés par le Brésil.

L’accord...

Consulter le document complet sur le site de l'Assemblée

(version pdf)

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette proposition de résolution.

Inscription
ou
Connexion