⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

23 septembre 2020

Proposition de loi N° 3308

visant à interdire la castration à vif des porcelets

Extrait

Mesdames, Messieurs, Dans l’Union européenne, 100 millions de porcelets sont castrés sans anesthésie ni analgésie dans les 7 jours de leur naissance.

Cette pratique cruelle a pour seul objectif d’éviter l’odeur de verrat de la viande.

Pourtant, seulement 3 % des porcs mâles sexuellement matures produisent des substances chimiques (androstérine et scatol), rendant la viande porteuse d’odeurs ou d’un goût indésirables.

L’animal est saisi et immobilisé par un opérateur qui procède à deux incisions dans la zone du scrotum.

Les testicules sont libérés et extraits pour être éliminés en coupant le cordon spermatique, le tout sans anesthésie.

Le porcelet, stressé et mutilé, est remis dans son enclos sans que la plaie ne soit refermée ou soignée.

Le cochon est traité comme un produit de consommation alors qu’il effectue avec succès le test du miroir, preuve pour les scientifiques de son extrême intelligence.

Le cochon serait ainsi l’un des animaux le...

Consulter le document complet sur le site de l'Assemblée

(version pdf)

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette proposition de loi.

Inscription
ou
Connexion