⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

2 novembre 2020

Avis N° 3400 (Tome VII)

sur le projet de loi de finances pour 2021 (n°3360).

écrit par Marie-Noëlle Battistel rapporteur
Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Extrait

Le plan de relance du Gouvernement promet d’importants investissements dans la politique énergétique, au sens large, de notre pays sur les deux à trois ans à venir : 6,3 milliards d’euros pour la rénovation thermique des bâtiments publics et privés, 1,28 milliard pour les dispositifs de la prime à la conversion et du bonus écologique, pour accélérer le renouvellement du parc automobile, 2 milliards d’euros pour le développement de la filière hydrogène vert... Et pourtant, si ces efforts financiers sont réels, ils sont à relativiser et restent décevants quand on considère l’évolution des programmes budgétaires pérennes consacrés à cette même politique.

Seuls les nouveaux chantiers de l’hydrogène et les aides à l’achat de véhicules moins polluants bénéficieront de vrais renforts financiers.

Au mieux les dotations des autres dispositifs – comme le soutien au développement des énergies renouvelables – suivront la progression prévue par la...

Consulter le document complet sur le site de l'Assemblée

(version pdf)

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet avis.

Inscription
ou
Connexion