⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

26 octobre 2020

Avis N° 3400 (Tome XIII)

sur le projet de loi de finances pour 2021 (n°3360).

écrit par Max Mathiasin rapporteur
Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Extrait

L’économie ultramarine souffre de nombreux déséquilibres, parmi lesquels un tissu économique constitué à 90 voire 95 % de très petites entreprises (TPE), une balance des paiements déficitaire, une insularité et un éloignement géographique avec l’Hexagone favorisant la vie chère, des délais de paiement allongés, des taux de chômage très élevés, ou encore une grande vulnérabilité face aux aléas climatiques.

Si les statistiques dont nous disposons semblent pour le moment indiquer une plus grande résilience des économies ultramarines face à la crise, ses effets pourraient y être plus forts que dans l’Hexagone, en raison des déséquilibres économiques précités.

La crise économique affecte des territoires récemment fragilisés par des mouvements sociaux (crise des gilets jaunes à La Réunion, mouvements sociaux en Guyane et à Mayotte), des catastrophes climatiques (ouragan Irma et Maria aux Antilles). La très forte réduction, voire l’interruption...

Consulter le document complet sur le site de l'Assemblée

(version pdf)

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet avis.

Inscription
ou
Connexion