⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

13 octobre 2020

Avis N° 3404 (Tome V)

sur le projet de loi de finances pour 2021 (n°3360).

écrit par Serge Letchimy rapporteur
Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Extrait

Mesdames, Messieurs, Comme l’écrivit le Premier ministre Lionel Jospin, « il n’y a pas un outre-mer, mais des outre-mer » ([1]). Nul ne pourrait décrire d’un trait les différents territoires qui, au-delà des océans et sur d’autres continents, sont autant d’images de la France – des images manifestement différentes mais au relief commun.

Nul ne saurait les ranger en quelques catégories juridiques, sous quelques vocables technocratiques, et leur appliquer uniformément une loi rédigée dans les conditions de l’Europe de l’Ouest.

Plus que de territoires, qui imposent leurs particularités climatiques et géographiques, la France d’outre-mer est composée de populations, d’hommes et de femmes.

Ils ont des langues et des parlers spécifiques, des cultures spécifiques, des arts spécifiques, qui n’estompent rien de leur identité française, car ils sont de France autant que tous leurs concitoyens.

La France d’outre-mer existe.

Ou plutôt : les outre-me...

Consulter le document complet sur le site de l'Assemblée

(version pdf)

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet avis.

Inscription
ou
Connexion