4 décembre 2017

Projet de loi N° 424

pour un Etat au service d'une société de confiance

M. le Premier ministre, M. le Ministre de l'action et des comptes publics

Extrait

Mesdames, Messieurs, La France c'est l'État, pourrait-on croire - quand on mesure son poids, son prestige, et l'ampleur de son champ d'action.

Et la France a effectivement la chance d'avoir un service public de grande qualité grâce à des agents habités par le sens de l'intérêt général.

Mais la France ce sont les Français.

Ils ne supportent plus ce qui les paralyse tout en appelant la protection de l'État et ses arbitrages.

Plus que d'agir en les servant, l'État est souvent conduit à administrer des procédures.

Chaque demande sociale crée un formalisme supplémentaire avec ses contraintes et ses vérifications.

Pour trop de coûts et trop peu de résultats.

Et les agents publics ne sont plus en situation de gérer un foisonnement de dispositifs dont on leur reproche et la lourdeur et de ne pas s'en affranchir.

La société a évolué souvent plus vite que l'administration elle-même.

La réforme de l'État a inspiré de nombreux programmes dédiés à la transformation pu...

Consulter le document complet sur le site de l'Assemblée

(version pdf)

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur ce projet de loi.

Inscription
ou
Connexion