⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020 ni ceux d'hémicycle depuis avril 2021. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation. Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

16 septembre 2021

Proposition de résolution N° 4445

en application de Article 34-1 de la Constitution visant à lutter contre la disparition des abeilles

écrite par Robert Therry
Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Extrait

Mesdames, Messieurs, L’abeille européenne (apis mellifera), sentinelle de l’environnement, est un agent pollinisateur indispensable à nos écosystèmes : la pollinisation constitue en effet une action essentielle pour la fécondation d’un grand nombre de plantes, elles‑mêmes essentielles à la vie.

L’abeille contribue à maintenir et à développer la diversité́ de la flore, elle‑même source de diversité́ de la faune sauvage.

Son action est vitale pour la biodiversité́. En tant qu’ouvrière, l’abeille fabrique le miel, la cire, la gelée royale, la propolis et récolte le pollen.

Ces denrées sont sources de grandes richesses, au cœur de toute une filière agricole.

En tant qu’espèce domestiquée, l’abeille permet en outre l’étude scientifique du comportement des insectes et de leur impact sur l’environnement.

Il a été calculé que la pollinisation des abeilles et autres insectes pollinisateurs générait mondialement chaque année près de 130 m...

Consulter le document complet sur le site de l'Assemblée

(version pdf)

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette proposition de résolution.

Inscription
ou
Connexion