⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020 ni ceux d'hémicycle depuis avril 2021. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation. Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

20 octobre 2021

Avis N° 4601 (Tome VI)

sur le projet de loi de finances pour 2022 (n°4482).

écrit par Jean-Jacques Ferrara rapporteur
Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Extrait

L’armée de l’air et de l’espace expérimente quotidiennement le durcissement du contexte stratégique.

Au Levant, par exemple, les Rafale déployés sur la base aérienne projetée H5 en Jordanie, depuis laquelle ils effectuent des missions de renseignement et de frappe sol-air en Irak et en Syrie, évoluent dans un environnement toujours plus contesté en raison de la présence croissante de nos compétiteurs tant dans les airs – Iran, Russie, Turquie – qu’au sol, avec le déploiement de systèmes de défense sol-air performants, à l’instar des S-400 russes en Syrie.

L’amoindrissement du nombre de frappes – sur les quelques 2 500 frappes effectuées au total depuis la base aérienne 104 d’Al Dhafra et, surtout, depuis la BAP H5 depuis 2014, à peine une soixantaine ont eu lieu au cours des deux dernières années – ne s’est ainsi pas accompagné d’une baisse de l’intensité des engagements.

La prolifération des systèmes de défense sol-air rend d’ai...

Consulter le document complet sur le site de l'Assemblée

(version pdf)

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet avis.

Inscription
ou
Connexion