⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

14 décembre 2017

Proposition de loi N° 469

tendant à généraliser le dépistage de l'hépatite C

Extrait

Mesdames, Messieurs, Avec 2 500 décès et environ 5 000 nouveaux cas par an, l'hépatite C est un problème de santé publique majeur.

Découvert en 1989, l'hépatite C (VHC) est un virus aux conséquences fatales, puisqu'il peut se traduire en cancer ou en cirrhose du foie.

Le virus peut rester plusieurs années à l'état latent.

Dans ce cas, le porteur est sain puisqu'il n'a aucun symptôme, mais il peut transmettre la maladie.

Le virus est transmissible par voie sanguinaire.

La principale voie de contamination passe par le partage ou la réutilisation d'aiguilles et de seringues non-stériles entre usagers de drogues.

Selon l'AFEF (société française d'hépatologie), 75 000 personnes ignorent qu'elles sont infectées en France par le virus de l'hépatite C, et peuvent, sans le savoir, contaminer leurs proches.

Grâce aux nouveaux antiviraux à action directe (NAAD), les malades peuvent désormais guérir de l'hépatite C. Depuis début 2017, l'accès à ces traitements en France...

Consulter le document complet sur le site de l'Assemblée

(version pdf)

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette proposition de loi.

Inscription
ou
Connexion