⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions,
les propositions de loi, les rapports et les votes ne peuvent plus être intégrés pour certains depuis plusieurs mois.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Interventions sur "carrière"

16 interventions trouvées.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaAurélien Pradié :

...visagez. C'est la raison pour laquelle nous allons nous succéder en vous posant des questions précises, auxquelles nous attendons des réponses tout aussi précises. Ma première question concerne le minimum garanti de 1 000 euros de retraite que vous avez annoncé de manière tonitruante. À quelle date précise entrera-t-il en vigueur ? Faudra-t-il avoir cotisé sur la base du SMIC tout au long de sa carrière pour pouvoir en bénéficier ? Vous affirmez que les agriculteurs sont les premiers destinataires de la mesure, mais plus de 50 % d'entre eux ne cotisent pas à hauteur du SMIC et seront donc exclus du dispositif. Enfin, j'aimerais que vous disiez clairement aux Français que cette mesure s'adresse non pas au stock – les retraités actuels – , mais seulement au flux à venir. Deuxième question : actue...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaDino Cinieri :

Dans le système à venir, les femmes au foyer et un grand nombre de celles qui auront une carrière hachée ne bénéficieront pas de la pension minimale de 1 000 euros que vous avez annoncée, puisqu'elles risquent de ne jamais disposer du nombre de points nécessaires pour toucher une retraite à taux plein. Monsieur le secrétaire d'État, votre projet de réforme n'est favorable ni aux familles, …

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJean-Paul Mattei :

...s par la réforme, dès 2025, et que la phase de transition pour les régimes spéciaux s'appliquerait aux générations nées à compter de 1985. Cela vaudra-t-il pour tous les régimes spéciaux, y compris ceux des professions libérales – dont il a déjà été question ? Par ailleurs, le Gouvernement a annoncé une retraite minimale de 1 000 euros pour les Français ayant cotisé au niveau du SMIC pendant une carrière complète.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJean-Paul Mattei :

Pouvez-vous nous indiquer combien d'années de cotisation constitueront une carrière complète ? Qu'en sera-t-il des petites retraites, par exemple des agriculteurs ou des artisans gérants qui ne se sont pas versé de salaire durant plusieurs années ? Est-il raisonnable de faire peser le financement de la réforme sur les seuls revenus du travail ?

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaGéraldine Bannier :

Les professeurs sont massivement descendus dans la rue ces dernières semaines. Inquiets, ils craignent des baisses de pension importantes liées au calcul sur l'ensemble de la carrière au lieu des six derniers mois.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaGéraldine Bannier :

...s incite pas à la confiance, quand bien même on leur parle de revalorisation du métier. Ceux qui sont entrés dans le métier depuis 15 ou 20 ans – j'en fais partie – n'ont pas connu de revalorisation. Seuls les débutants ont été concernés par des gestes ponctuels. Rappelons que les salaires des enseignants français sont tout de même de 22 % inférieurs à la moyenne des pays développés en milieu de carrière. Leurs rémunérations ne comportent pas de primes, ou très peu.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaLaurence Dumont :

...e, mais il est vrai que ce mot est bien galvaudé, vous vous apprêtez à imposer à tous les Français un choix pénalisant dans tous les cas : soit travailler plus longtemps, soit voir sa retraite diminuée. Alors, surtout, ne me parlez pas de justice et de progrès, car elle n'est ni l'un, ni l'autre. En effet, votre retraite par points prévoit de calculer le montant des pensions sur l'ensemble de la carrière et non, pour le privé, sur les vingt-cinq meilleures années. Demandez à un écolier s'il préfère qu'on calcule sa moyenne sur les quarante-deux ou quarante-trois notes de l'année, ou sur les vingt-cinq meilleures ? La réponse est évidente.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaGisèle Biémouret :

... constat : le niveau indigne des pensions actuelles et la nécessité de les revaloriser sans attendre pour les 1,3 million de retraités agricoles. Comment vanter une « révolution sociale » en s'obstinant à négliger celles et ceux qui se sont impliqués comme « premiers de cordée » dans le redressement économique de la France ? Dans le détail, la réforme propose qu'un chef d'exploitation ayant une carrière complète perçoive au moins 1 000 euros de retraite en 2022, puis 85 % du SMIC à partir de 2025, ce qui devrait entraîner une hausse des revenus. Dans ces conditions, permettez-moi de douter de votre promesse de justice sociale, puisque rien n'est prévu pour les actuels retraités, soit 1,3 million d'anciens agriculteurs. Pouvez-vous le confirmer ?

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaGisèle Biémouret :

Enfin, une compensation sera-t-elle instaurée pour les carrières incomplètes ou les conjoints collaborateurs touchés par un statut discriminatoire par rapport aux chefs d'exploitation, qui, eux, ne devraient pas atteindre les 1 000 euros par mois ?

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaAdrien Quatennens :

...ailler les Français toujours plus longtemps, au-delà de l'espérance de vie en bonne santé et alors qu'un actif sur deux n'a plus d'emploi à l'âge de partir à la retraite. Monsieur le secrétaire d'État, il y a une question à laquelle vous n'avez toujours pas répondu : quand on calcule la retraite sur la base de trimestres et d'annuités, comme c'est le cas aujourd'hui, on sait ce que veut dire une carrière complète ; en revanche, si on la calcule en points, qu'est-ce qu'une carrière complète ? Je vous le demande !

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaXavier Roseren :

On le sait, la réforme des retraites peut inquiéter, notamment du fait des expériences passées : des réformes menées sans ambition, visant uniquement à reculer l'âge de départ à la retraite, animées par une logique exclusivement budgétaire. Pourtant, le système actuel, construit après la guerre, ne correspond plus aux réalités d'aujourd'hui : les modes de vie ont changé, les carrières professionnelles ne répondent plus aux mêmes logiques et les nouvelles inégalités ne sont pas suffisamment prises en considération. Le projet défendu vise à adapter le système à ces situations et assurer plus d'équité, de lisibilité et de justice sociale. Depuis deux ans, le Gouvernement a fait preuve d'écoute et de concertation en multipliant les réunions de travail et en mettant en place une ...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaCorinne Vignon :

...pprimer la condition d'âge ? De plus, certains considèrent qu'un divorce constitue une rupture de tous liens avec le conjoint et que le droit à la réversion doit être supprimé. Cependant, beaucoup de nos concitoyens refont leur vie en se remariant – mais pas tous. Vous connaissez, comme moi, un cas fréquent : un couple marié passe trente ans de sa vie ensemble et élève des enfants. L'épouse a une carrière heurtée car elle a réduit son temps de travail pour les élever. Survient alors un divorce. L'homme se remarie, mais pas la femme. Le jour où il décède, la pension sera versée à sa seconde épouse. Ce dispositif n'est-il pas injuste ? Ainsi, à qui envisagez-vous de verser la pension de réversion en cas de remariage ? Ne faudrait-il pas considérer le nombre d'années passées avec le premier conjoint...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaÉric Girardin :

...d'un enfant permet d'acquérir huit trimestres de majoration de durée d'assurance, contre deux seulement dans le secteur public, ce qui est injuste. Comme je l'ai dit, le système existant reste inégalitaire entre les hommes et les femmes. Cette situation reflète le malaise que la gent féminine subit tout au long de sa vie active. La retraite des femmes est touchée par cette inégalité en raison de carrières plus défavorables que celles des hommes. En effet, aujourd'hui en France, l'écart de salaire entre les femmes et les hommes est de presque 24 %. La retraite des femmes est, en moyenne, inférieure de 42 % à celle des hommes. Une femme touche en moyenne une pension de 1 091 euros bruts par mois, contre 1 891 euros bruts pour un homme, soit 800 euros d'écart. Les femmes dont les carrières sont int...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaAgnès Thill :

... par exemple, sont les grands oubliés. Le débat porte-t-il réellement sur l'âge pivot ? Ne devrions-nous pas plutôt nous demander qui pourra ou ne pourra pas travailler jusqu'à cet âge, et prendre en compte la pénibilité ? Entendre les craintes, oui, mais en restant objectifs sur cette réforme. Si elle doit être discutée, elle présente des avancées sociales pour les femmes, les agriculteurs, les carrières hachées et les bénéficiaires du minimum retraite. Depuis un mois, pourtant, nous assistons à des revirements et à des concessions. Régimes spéciaux, autonomes, spécifiques : nous sommes bien loin du rapport Delevoye. Tous ces points n'avaient-ils pas été appréhendés, les problèmes clairement identifiés, le financement réfléchi et évalué en amont ? Combien coûteront l'extension de la prise en c...