⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020 ni ceux d'hémicycle depuis avril 2021. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation. Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Interventions sur "test"

27 interventions trouvées.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaBertrand Pancher :

...e n'oublier personne et de prendre en compte la situation de chacun, à commencer par les plus fragiles, pour lesquels la crise sanitaire, sociale et économique a des effets dramatiques. Les Français sont déboussolés et la cacophonie au plus haut niveau de l'État n'a fait que renforcer l'angoisse et l'anxiété. Trop de brouillons leur ont été présentés ! La pénurie de masques, de respirateurs et de tests, et les annonces contradictoires ont démontré l'absence totale d'anticipation de l'État, qui, aux plans stratégique et logistique, réagit toujours avec un train de retard – le groupe Libertés et territoires, par la voix de François-Michel Lambert, vous a d'ailleurs souvent alerté à ce sujet. Nombreux sont ceux qui font référence au livre de Marc Bloch, L'Étrange Défaite, et plus personne n'igno...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaBertrand Pancher :

...vrait être la base de toute politique publique. C'est la clé de la réussite qui permettra d'entrer dans un nouveau monde dont vous n'avez à vrai dire pas encore trouvé la porte. Jamais ces principes n'ont inspiré votre politique, monsieur le Premier ministre. Il y a eu pourtant tant d'alertes vous invitant à le faire. C'était l'enseignement sans ambiguïté de la crise des gilets jaunes ou de la contestation des retraites : être transparent dans la prise des décisions, les décentraliser, les partager et donner du sens à nos politiques publiques. Il est vraiment dommage que cette crise majeure n'ait pas été pour vous une occasion de changer. Vous avez, monsieur le Premier ministre, perdu la bataille de l'opinion publique, mais il n'est jamais trop tard pour bien faire et ne pas aggraver les autr...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJean-Luc Mélenchon :

Les gens font ce qu'ils font parce qu'ils y sont obligés, non parce qu'ils sont déraisonnables. Pourtant, le 13 avril, M. Macron déclarait : « Je refuse aujourd'hui de recommander le port du masque par tous et jamais le Gouvernement ne l'a fait. Si nous le recommandions, ce serait incompréhensible » – le 13 avril ! Passons aux tests : alors que, dès le 15 mars, l'OMS recommandait de « tester, tester, tester », formule reprise par d'autres après qu'on nous a dit dans cet hémicycle que cela ne servait à rien, le Président Macron déclare, le 23 avril : « Nous n'allons pas tester toutes les Françaises et les Français : cela n'aurait pas de sens. » Le confinement, enfin, acquis de haute lutte, après combien d'efforts de convict...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJean-Luc Mélenchon :

Si l'on trouve 3 milliards d'euros pour Air France, on peut en trouver autant pour donner des masques à tous les Français. Il n'y aura pas assez de tests. Il n'y aura pas assez de places pour l'hébergement en quarantaine qui nécessiterait des réquisitions dans le secteur hôtelier. Il faudrait aussi réquisitionner toute l'industrie textile pour qu'elle produise les masques dont nous avons besoin, à l'instar de ce que fait le Maroc, pays que nous devrions imiter dans ce domaine parce qu'il parvient à cette performance.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaStéphane Peu :

...eur le Premier ministre, lorsqu'un immeuble est en flammes et que l'on ne dispose ni de lances à incendie, ni d'échelles, ni même de soldats du feu en nombre suffisant, on ne se demande pas s'il faut lancer une application mobile pour prévenir les pompiers. On se le demande d'autant moins qu'un tel dispositif technologique de traçage percute dangereusement nos valeurs républicaines et menace incontestablement nos libertés, sinon notre souveraineté. En outre, ce dispositif n'a aucun sens s'il ne vient pas compléter une réponse globale solide, celle que nous aurions aimé contribuer à élaborer à partir des nombreuses propositions que nous avons construites au cours de ces dernières semaines avec mes collègues communistes, en lien avec notre réseau d'élus locaux, les associations et les organisat...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaStéphane Peu :

...points les plus essentiels d'un plan de déconfinement. L'État doit garantir le droit au masque gratuit pour toute la population avant de le rendre obligatoire, par exemple, dans les transports en commun. À cet égard, j'ai une pensée pour les usagers de ma circonscription qui empruntent la ligne 13 du métro, rebaptisée « la ligne de l'enfer ». Il faut aussi mettre massivement et régulièrement des tests à la disposition de la population afin de permettre le suivi des personnes testées positives aux Covid-19. Quant à la reprise de l'activité dans une entreprise, elle doit être soumise à l'expertise et à l'approbation de son comité économique et social. Dans ces conditions, nous serions disponibles pour écouter les variations du Président de la République autour de la France d'après, déclaration...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaDamien Abad :

... un vote spécifiques. S'agissant du plan de déconfinement lui-même – nous avons écouté attentivement votre déclaration – , nous craignons qu'il se traduise par un déconfinement low cost et que sa mise en oeuvre opérationnelle soit particulièrement difficile. Nous alertons notamment sur le risque d'un déconfinement à protection variable. Permettez-moi de revenir un instant sur les masques et les tests. Le port obligatoire du masque dans les transports en commun constitue certes une avancée, mais il reste une exception dans la sphère publique, où la recommandation continue de l'emporter sur l'obligation. En ce qui concerne les tests, j'ai bien noté quel était l'objectif, mais comment ferez-vous pour l'atteindre compte tenu des difficultés qui existent en France dans le déploiement d'une strat...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaDamien Abad :

Si le Gouvernement n'est pas en mesure de fournir au pays suffisamment de masques et de tests, la France va tout droit vers une deuxième vague épidémique dont les conséquences seront catastrophiques. En ce qui concerne les écoles, Mme Annie Genevard développera notre position. Je dirai simplement qu'au libre choix laissé aux familles succède le report de la reprise des cours par les lycéens et les collégiens, pourtant plus à même de respecter les gestes barrières que les élèves des écol...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaDamien Abad :

... proposition. Parce que nous voulons la réussite de la France, nous avons aussi mis sur la table, dès ce week-end, un plan comportant cinquante propositions précises et crédibles, fruit du travail collectif des 104 députés du groupe. Il se fonde sur deux priorités : mieux protéger les Français et accélérer la reprise économique. Notre stratégie de déconfinement se résume en trois mots : masques, tests, travail. Nous voulons un déconfinement clair, sous protection et territorialisé : clair, parce qu'il nous faut donner des perspectives aux acteurs économiques et de la visibilité à l'ensemble des Français ; sous protection, parce que le monde d'après ne peut ressembler au monde d'avant et que nous ne pouvons nous permettre de prendre le risque d'une nouvelle vague ; territorialisé, enfin, car n...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaPatrick Mignola :

...us fragiles socialement, que nous ne devons pas placer dans une position intenable. Voilà pourquoi nous allons sortir d'un régime de confinement assorti d'exceptions pour aller vers un régime de liberté comportant des restrictions. C'est ainsi que nous devons expliquer la situation aux Français. Votre plan, monsieur le Premier ministre, repose sur deux piliers : le matériel sanitaire – masques, tests, dispositif d'isolement – et un cadre d'action par secteur d'activité, public et privé, qui sera confié sur le terrain, de façon décentralisée, au couple maire-préfet. Plusieurs collègues ont fait part à la tribune de leur exigence que le travail soit territorialisé. Pour ma part, je souhaite qu'il le soit en deçà de l'échelon départemental, peut-être même au niveau de l'arrondissement, et qu'au...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaPatrick Mignola :

Vous avez apporté des réponses en matière de masques, monsieur le Premier ministre, mais également en matière de tests : je tiens à saluer l'objectif de 700 000 tests par semaine, et aussi le défi très important que représentent les tests itinérants, grâce aux brigades sanitaires. Vous avez également évoqué l'isolement, qui est en effet difficile pour les Français. Mais nous aurons besoin qu'ils l'acceptent pour rompre la chaîne de propagation du virus. Par ce retrait provisoire, ils marqueront leur solidarité ...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaPatrick Mignola :

...nçais, et qui devront se poursuivre – , tout en prenant en compte, évidemment, l'impératif écologique dans la reconstruction du pays. Tout cela nécessitera de remettre en question beaucoup de nos convictions. Nul ne pourra prétendre qu'il faudra retrouver un libéralisme à tout va, car qui peut oublier qu'une division internationale du travail ayant conduit à ne faire fabriquer des masques et des tests qu'en Asie nous a conduits dans l'impasse ? Mais à tous ceux qui veulent que, demain, toute l'économie française soit nationalisée, je rappelle qu'elle l'est depuis quelques semaines, puisque c'est l'État qui paye les salaires et qui garantit le capital des entreprises.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaOlivier Faure :

... Qui imagine, pourtant, assurer 12 millions de voyages quotidiens dans le métro sans masques ? Qui imagine que le territoire se partage entre ceux qui auront reçu un masque et ceux qui n'en auront pas trouvé ? On parle de les vendre. Combien, alors, se limiteront à l'achat d'un seul masque, qu'ils ne renouvelleront pas, faute de moyens ? La solution, vous la connaissez : des masques gratuits, des tests, du gel, des blouses et des respirateurs. Tout le reste n'est que dangereuse diversion. Les prérequis sanitaires sont connus. Votre propre comité scientifique en a détaillé les principes – encore faudrait-il que son existence ne soit pas purement décorative. Lorsque ses avis ne sont pas suivis, nous aimerions comprendre ce qui motive les décisions du Gouvernement : en quoi les conditions du ret...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJean-Christophe Lagarde :

...abord noté qu'il n'était pas certain que le déconfinement interviendrait le 11 mai et que vous le conditionniez au respect de plusieurs critères : le nombre de nouveau cas ; l'état des services d'urgence ; la reconstitution des stocks de matériel et de médicaments, mais également du capital humain, notamment dans les départements et les territoires les plus éprouvés ; et la capacité en matière de tests, indispensable pour améliorer le déconfinement le 11 mai. J'estime toutefois que vous avez oublié de mentionner la disponibilité des masques – parce qu'ils ne seront pas disponibles en même temps sur tout le territoire. Les collectivités locales en ayant toutes commandé simultanément, elles ne les recevront pas toutes en même temps et ne pourront donc pas garantir la protection nécessaire à cha...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJean-Christophe Lagarde :

Je vous demande d'y réfléchir. Une autre incertitude concerne les déplacements interdépartementaux, lesquels seront possibles, si j'ai bien compris, pour certains motifs et sur présentation d'une attestation. Je vous pose dès maintenant la question, monsieur le Premier ministre : qu'en sera-t-il des vacances ? Certains départements resteront certainement, à cette date, dans la catégorie rouge. Je n'ai pas compris comment vous entendiez limiter le nombre de passagers dans les transports en commun, par exemple dans le métro parisien. Il faudra bien sûr étaler la fréquentation dans la journée, mai...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaÉric Bothorel :

...e fait courir le risque d'une deuxième vague et d'un bilan humain désastreux. La sortie du confinement doit donc s'inscrire dans la continuité de la stratégie de contrôle de l'épidémie. En ce sens, nous devons poursuivre les mêmes objectifs : limiter l'apparition de nouvelles infections et traiter le plus efficacement possible les cas détectés afin de limiter le nombre de formes graves. Protéger, tester, isoler : c'est, en substance, ce que vous avez présenté tout à l'heure, monsieur le Premier ministre. Cette stratégie doit nécessairement être souple et adaptative, car, de l'aveu des experts réunis au sein du Conseil scientifique, nous ne savons pas de quoi demain sera fait. Compte tenu de cette incertitude, il nous faut mobiliser tous les moyens disponibles : masques, tests, gestes barrière...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaÉric Ciotti :

Le 6 avril, vous affirmiez vous-même que le fait de porter un masque dans la rue ne servait à rien. Le 13 avril, le Président Macron indiquait qu'il n'y aurait aucun sens à tester toute la population. Le 6 mars, il invitait à sortir au théâtre. Le 13 mars, il récusait lui aussi le port du masque. Pendant des mois, vous avez exprimé des affirmations toujours péremptoires, fréquemment contradictoires et souvent erronées. Tout cela pour dissimuler la vérité : l'absence cruelle de masques, de tests et de respirateurs. Au bout du compte, l'Allemagne, qui n'a pas connu cette p...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaHervé Saulignac :

La France a besoin de masques, de gel, de tests, de médicaments – point barre. On peut bien imaginer toutes les applications du monde, si l'infirmière à domicile doit courir pour trouver des protections adéquates, si celui qui présente des symptômes doit attendre d'être en insuffisance respiratoire pour être testé, le traçage numérique sera un cataplasme sur une jambe de bois. Dans ce combat, les Français croient dans la force de leurs soigna...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaLaure de La Raudière :

...», « Faut qu'on », que nous aurions pu prendre d'autres décisions que celles prises par l'exécutif au vu des connaissances scientifiques, ou plutôt du manque de connaissances scientifiques, sur le virus, sur ses modalités de propagation, sur l'immunité des personnes ayant déjà été contaminées. Votre stratégie pour permettre à la nation de sortir du confinement repose sur le triptyque : protéger, tester, isoler la population. C'est à cette aune que les décisions locales devront être prises. Cette stratégie s'appuie sur la responsabilisation individuelle, sur le civisme de chacun, sur notre capacité individuelle et collective à respecter et à faire respecter les gestes barrières, à faire attention aux plus fragiles, à se soumettre aux tests, aux enquêtes sanitaires, à rester confinés, afin de l...