⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020 ni ceux d'hémicycle depuis avril 2021. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation. Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Interventions sur "rôle"

4 interventions trouvées.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaMichel Zumkeller, rapporteur de la commission des affaires culturelles et de l'éducation :

...re objection, notre groupe est foncièrement européen et fier de l'être. Mais, dans notre conception de l'Europe, il ne s'agit pas d'attendre un an, cinq ou dix ans que tout le monde s'accorde pour traiter le sujet. Nous considérons que la France doit être une force motrice – allons-y et les autres vont suivre ! Je fais de nouveau référence à Mme Buffet à propos du dopage. On lui a dit que les contrôles antidopage ne pouvaient être mis en place qu'au niveau européen. Heureusement, elle n'a pas attendu et n'a pas tenu ce raisonnement-là. Notre logique est la même avec cette proposition de loi. Nous n'avons pas l'impression que nous allons tuer le sport professionnel français – ce n'est évidemment pas notre souhait. Mais nous pensons que le sport amateur a besoin d'aide. Le Président de la Répu...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaBéatrice Descamps :

Monsieur le président, madame la ministre, monsieur le président de la commission, monsieur le rapporteur, chers collègues, le sport est un phénomène social total. Il se situe à la croisée des enjeux sociétaux et, par les valeurs qu'il véhicule, joue un rôle central au sein de notre République citoyenne et laïque. Il s'agit d'un outil éducatif à part entière qui favorise la mixité sociale et qui représente l'un des vecteurs les plus efficients de la cohésion de notre pays et de nos citoyens. Le sport est aussi une expression moderne des grandes traditions culturelles de notre passé. Inutile de rappeler les bienfaits qui découlent de la pratique régu...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaRégis Juanico :

… pour nous éclairer sur les conséquences de l'application d'une taxe sur les transferts de sportifs professionnels en France. Malheureusement, les études d'impact ne sont pas encore obligatoires pour les propositions de loi inscrites à l'ordre du jour de notre assemblée, même si, comme vous le savez, nous sommes en train de réfléchir, au sein du groupe de travail sur les moyens de contrôle et d'évaluation, à ce que ces études d'impact soient obligatoires à l'avenir. J'aurais aussi été intéressé par l'avis du Conseil d'État sur le texte, en particulier au regard de sa conformité au droit européen et, bien évidemment, de sa faisabilité technique et de son impact économique et financier. Le bon niveau de régulation et d'action est européen. L'UEFA – Union des associations européennes...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaFrançois Ruffin :

...de football professionnel s'élève à 850 millions d'euros contre 214 millions d'euros pour la Fédération française de football. Autrement dit, on consacre en France quatre fois plus d'argent pour les quarante clubs professionnels et leurs 1 650 joueurs que pour les 2,1 millions d'amateurs et les milliers de clubs. Quand le marché donne tout à une élite et rien, ou si peu, aux gens, quel est notre rôle à nous, élus politiques, et à vous, pouvoirs publics, sinon de rétablir un minimum la balance par la loi ? Marie-George Buffet a ouvert la voie il y a une vingtaine d'années avec l'instauration d'une taxe sur les droits télévisuels. Avec sa proposition, notre collègue Michel Zumkeller poursuit aujourd'hui ce chemin. Que les gros contrats soient taxés à 5 %, franchement, aucun joueur, aucun agent...