⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Interventions sur "vaccination"

29 interventions trouvées.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaGérard Leseul :

...is à venir, les défis à relever et les questions liées à la stratégie vaccinale n'en demeurent pas moins considérables. En débattre est essentiel. Tel était d'ailleurs l'objet de l'alinéa 12 de la proposition de résolution déposée le 12 novembre dernier par le groupe Socialistes et apparentés à l'initiative de sa présidente Valérie Rabault. Vous l'avez dit, monsieur le ministre : la stratégie de vaccination doit relever de nombreux défis – sociétaux, scientifiques, médicaux, logistiques et économiques. Je veux remercier le président de l'Assemblée nationale, qui s'est engagé pour que l'OPECST joue tout son rôle de contrôle et d'évaluation.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaGérard Leseul :

...urir pour réussir la stratégie vaccinale que vous venez de présenter. Cette stratégie s'appuie sur plusieurs éléments liés à la connaissance du virus et de la maladie. Nous savons maintenant que le taux de létalité varie principalement en fonction de l'âge et qu'il atteint en moyenne 8 % pour les personnes âgées de plus de 80 ans. Dès lors, la recommandation de la HAS consistant à procéder à une vaccination progressive, par phases, en priorisant les publics âgés ou fragilisés par des facteurs de morbidité, apparaît raisonnable. Un élément nuit cependant à la bonne compréhension par nos concitoyens – et par les parlementaires – des décisions prises. Il s'agit de la multiplicité des cellules et autres conseils de sécurité, qui opacifie la prise de décision au lieu de simplifier la coordination. Qui p...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaGérard Leseul :

Il sera également nécessaire de construire un système d'information simple et complet afin de tracer l'ensemble des vaccinations opérées et faire remonter en temps réel les éventuels effets indésirables. Il faudra sans doute prévoir un carnet de vaccination électronique. Parmi les défis à relever, il en est un qui conditionne la réussite de toute la campagne : la décision individuelle et collective de se faire vacciner. Votre stratégie ne fonctionnera qu'à condition que le plus grand nombre non seulement puisse, mais veu...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaGérard Leseul :

... ARN messager. Les doutes exprimés par nos concitoyens avant cette nouvelle étape sont légitimes : il est normal de s'interroger face à la nouveauté, et le doute est même le principe de la science. Il faut donc respecter tous ceux qui doutent, quelles que soient leurs raisons, et leur apporter des réponses précises et claires sur ce que l'on sait et ce que l'on ne sait pas, sans rien cacher. La vaccination peut constituer une solution progressive et efficace à la crise sanitaire des derniers mois – nous le souhaitons tous. Je pense comme vous à toutes celles et ceux frappés par la maladie ou par les conséquences économiques et sociales de la crise sanitaire. La responsabilité impose de tenir un discours de vérité. Or les spécialistes, dont le professeur Alain Fischer qui préside le conseil d'orient...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaThomas Gassilloud :

... de coopération, de recherche et de développement industriel sans précédent, rendu possible par le bon fonctionnement de nos démocraties. Pour la première fois, les pays européens ont fait le choix du collectif en matière de mise à disposition des vaccins. Le dernier Conseil européen, qui s'est tenu en fin de semaine dernière, a également rappelé l'importance d'une coordination des stratégies de vaccination. Saluons l'engagement de tous ceux qui travaillent dans l'industrie de la santé ; j'ai une pensée particulière pour les collaborateurs du site de Sanofi à Marcy-l'Étoile, dans ma circonscription, qui s'inscrivent dans la lignée de Pasteur, dont le premier vaccin fut inoculé il y a 135 ans. Je rappelle au passage à notre collègue Leseul que le Président de la République a annoncé en juin un souti...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaThomas Gassilloud :

… auxquels il faut ajouter 600 millions d'euros d'investissements annoncés par Sanofi. Reste que le recours au vaccin suscite chez nos concitoyens de nombreux doutes, formulés le plus souvent de bonne foi. Comme l'indique l'OPECST, dont je salue les travaux remarquables, l'hésitation vaccinale forme un continuum allant du refus pur et simple de toute vaccination à une prudence un peu plus raisonnée, fondée la plupart du temps sur un déficit d'information. Les questions de nos concitoyens sont nombreuses. Les vaccins contre le covid-19 vont-ils permettre d'éviter la transmission du virus, ou simplement l'apparition de formes graves de la maladie ? Leurs effets seront-ils durables ? Y aura-t-il des effets secondaires ? Faut-il aussi vacciner les personnes...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaValérie Six :

... Sur ces bancs, nous avons assez exprimé notre frustration de ne pouvoir discuter de la stratégie du Gouvernement contre la covid-19 et d'être astreints à d'autres débats, sans rapport direct avec la première des préoccupations de nos concitoyens. Alors que plusieurs laboratoires présentent leur vaccin, que les autorités sanitaires font leur travail de certification et que dans certains pays, les vaccinations ont commencé, je me réjouis qu'enfin, la représentation nationale puisse s'exprimer. Je voudrais également remercier le travail effectué par notre collègue Cédric Villani au sein de l'OPECST, qui a mené la semaine dernière une série d'auditions largement ouvertes à l'ensemble des députés et sénateurs sur la stratégie vaccinale. La deuxième vague, qui semble d'une ampleur au moins équivalente à...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaValérie Six :

...ale et culturelle. Nous pourrions prendre exemple sur Israël, qui octroie à chaque personne vaccinée un « passeport vert » lui permettant de se rendre dans les lieux de culture ou au restaurant, de retrouver, en d'autres termes, une vie normale. Notre groupe considère qu'une telle mesure serait de nature à inciter les Français à se faire vacciner et à leur faire prendre conscience du fait que la vaccination permet de se protéger soi-même, mais également de protéger autrui. La dernière condition pour que cette campagne vaccinale soit un succès, c'est la souveraineté industrielle. La destruction et la fuite à l'étranger de notre capacité de production industrielle nous handicapent encore aujourd'hui, à l'heure de lutter contre la crise sanitaire. Le vaccin du laboratoire Pfizer devant être conservé ...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaSylvia Pinel :

...un état de grand épuisement et dont j'avoue n'être pas encore totalement remise. Un an, disais-je, c'est une éternité. C'est pourtant court à l'échelle de la recherche scientifique. Un an après avoir découvert ce virus, après avoir séquencé son génome, après les trois phases d'essais cliniques, voilà que nous débattons d'une stratégie vaccinale et ce, à moins d'un mois du début d'une campagne de vaccination. Le calendrier s'est accéléré à une vitesse déconcertante et, avouons-le, nul n'aurait pu imaginer que les recherches et les essais cliniques aboutiraient si vite à un résultat, même partiel. C'est peut-être ce qui explique cette contradiction, propre à la France : nous qui nourrissions de grands espoirs dans la découverte d'un vaccin, nous devenons très méfiants et très hésitants quand celle-ci...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaSylvia Pinel :

... fur et à mesure de la production et des autorisations. Il y a fort à parier que nous aurons à traiter non pas d'un vaccin, mais de plusieurs vaccins dont les chaînes d'acheminement différeront. Avez-vous intégré cette difficulté supplémentaire à votre stratégie ? Il faudra également se poser la question du coût de ces vaccins, alors que les plus avancés d'entre eux sont les plus chers et que la vaccination sera entièrement prise en charge par l'État. Cela a-t-il vocation à évoluer dans le temps ? J'en viens au troisième impératif, celui d'une organisation territoriale de proximité bien identifiée. Vous avez souhaité placer les médecins généralistes au coeur du dispositif, ce qui nous paraît pertinent et même essentiel. Cela suppose de les écouter : or ils nous disent qu'ils ne seront probablement ...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaAndré Chassaigne :

... par crainte de manger son chapeau. Plus concertée, la stratégie vaccinale, annoncée le 4 décembre par le Gouvernement, marque une nouvelle étape dans la lutte contre cette pandémie. Si ces mesures vont dans le bon sens, en permettant une priorisation des publics tout en s'appuyant sur la médecine de ville, des incertitudes demeurent sur la déclinaison concrète et opérationnelle des campagnes de vaccination, notamment sur l'organisation du transport des vaccins ou sur les lieux de vaccination. Qui assurera le transport ? Qu'en sera-t-il de l'accès aux vaccins dans les déserts médicaux ? Nous attendons de ce débat qu'il nous éclaire sur ces différentes questions. La sensibilité politique que je représente est culturellement et historiquement, par son rapport à la science, un défenseur de la vaccinat...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaThomas Mesnier :

...ys de Pasteur ! À chaque nouveau vaccin, les mêmes craintes et doutes reviennent, mais les faits sont là : les vaccins sauvent des vies, chaque jour. Quand nous avons voté en décembre 2017 le passage de trois à onze vaccins obligatoires pour les enfants, c'était pour sauver des vies, ne l'oublions pas. Douter du bien-fondé de l'existence des vaccins, ce n'est pas poser le doute au bon endroit. La vaccination sauve des millions de vies dans le monde. La variole a pu être éradiquée grâce au vaccin. Tétanos, fièvre jaune, coqueluche, rougeole, oreillons sont autant de maladies graves dont le seul nom effraie et que nous parvenons à maîtriser grâce aux vaccins. Les vaccins sauvent des vies, les fake news et les bobards tuent. Il est légitime de nous interroger sur plusieurs aspects des vaccins développé...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJean-Pierre Door :

...d'actualité. Les épidémies ont bouleversé le cours de l'histoire, comme la peste bubonique en 541, décrite par Procope de Césarée ; la dernière épidémie de peste, qui éclate à Marseille en 1720 – ce fut la dernière vague de peste en France ; la variole, un nouveau fléau responsable de 5 à 6 millions de décès en France au XVIIIe siècle, dont la disparition devait être en 1800 l'aboutissement de la vaccination, dixit le médecin anglais Jenner. Au XXIe siècle, nous sommes face au covid-19. En quelques décennies, on a découvert les bactéries et les virus, inventé les techniques de la vaccination et jeté les bases de l'immunologie. Vaccin à base de virus ou de bactéries atténués, ou vaccin utilisant des bactéries et des virus inactivés : ce furent les débats de la révolution pastorielle. On doit ensuite ...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaPhilippe Berta :

Le retour à la normalité dépendra de notre capacité à vacciner pour prévenir la pathologie et limiter la propagation de l'infection. La vaccination devra se dérouler dans un climat de confiance et de transparence, dont le choix du professeur Alain Fischer, la création d'un conseil d'orientation de la stratégie vaccinale et la publication hebdomadaire d'éventuels effets indésirables par les centres de pharmacovigilance régionaux seront les gages. La stratégie exposée aujourd'hui par le Premier ministre en assurera le bon déroulement. La défin...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaOlivier Becht :

...gie que nous proposons. Au moment où l'année 2021 va démarrer, elle nous apparaît comme la seule possible – je dis bien la seule possible – , jusqu'à ce que le vaccin produise ses effets. Nous implorons la représentation nationale et le Gouvernement de la suivre, car nous savons qu'un troisième confinement ne serait envisageable ni psychologiquement, ni économiquement, ni financièrement. Outre la vaccination, il nous faut donc faire évoluer la stratégie sanitaire : dépister massivement, isoler en accompagnant les personnes vulnérables, et évidemment contrôler plus strictement le confinement des personnes atteintes.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJean-Hugues Ratenon :

...Haute Autorité de santé a publié une fiche détaillant les pré-requis nécessaires à l'élaboration de recommandations vaccinales, au nombre desquels une bonne compréhension de la maladie infectieuse et de ses caractéristiques épidémiologiques, et la présence de preuves suffisantes de l'efficacité du vaccin et de sa tolérance, notamment grâce aux données sur la réponse immunitaire mesurée suite à la vaccination. Celles-ci sont généralement obtenues lors du développement clinique du vaccin et conduisent ensuite à la délivrance d'une autorisation de mise sur le marché. Établie d'après le rapport entre bénéfices et risques du vaccin, l'autorisation définit les indications et les contre-indications. Disposons-nous de ces garanties ? Où en sommes-nous, monsieur le ministre ? On apprend que l'Agence européen...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaFadila Khattabi :

...t indispensable non seulement pour des raisons démocratiques, mais aussi parce qu'il répond à la principale attente des Français, qui est tout à fait légitime : celle de la transparence. Pour être dignes de la confiance des Français, il nous faut faire preuve de transparence. D'ailleurs, « il ne suffit pas de connaître la vérité, il faut encore la proclamer », déclarait Pasteur, l'inventeur de la vaccination ; il avait conscience de l'importance ultime d'expliquer et de démontrer l'utilité collective du vaccin. Je souhaite insister sur le rôle que nous devrons jouer dans les prochains mois ; en premier lieu, la commission des affaires sociales a pleine compétence pour suivre le déploiement de notre politique de vaccination. C'est la raison pour laquelle, en tant que présidente de la commission, j'a...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaBernard Perrut :

...i lancer dès maintenant une grande campagne de sensibilisation pour qu'il soit mieux accepté. Cette transparence est indispensable pour préparer les Français. Il faut aussi fixer un cap clair et les objectifs à atteindre. À l'heure où la défiance vis-à-vis du vaccin est devenue importante – 53 % des Français seulement veulent se faire vacciner – , il est indispensable qu'une véritable éthique de vaccination soit adoptée. La vaccination est un acte médical comme les autres ; comme tel, elle requiert une information éclairée préalable sur le rapport entre les bénéfices et les risques, ainsi qu'un consentement. Il faut associer le plus en amont possible les acteurs de la santé, notamment les professionnels de santé libéraux, les médecins généralistes, au plus près du terrain, les infirmières libérales,...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaBernard Perrut :

Comment envisagez-vous le lancement le même jour, dans vingt-sept pays, de la campagne de vaccination ? Il faut en tout cas, mes chers collègues, que nous puissions adopter une communication claire et une transparence totale sur les stocks disponibles, sur les publics prioritaires, mais aussi sur le taux d'efficacité du vaccin et enfin sur les potentiels effets indésirables, afin de dissiper toutes les polémiques. Face à la défiance, la seule bonne réponse est d'expliquer et de rassurer. Le risq...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaHubert Julien-Laferrière :

...ar Cédric Villani. C'est un débat auquel il faut associer les Français. Nous devons débattre, nous devons même douter : « ce n'est pas le doute qui rend fou, c'est la certitude », nous rappelait Nietzsche, et c'est même le doute qui fait avancer la science. Mais du doute ne doit pas naître la défiance envers la science, et c'est là que se situe la ligne de crête. Rappelons encore une fois que la vaccination a permis d'éradiquer la variole entièrement, et la polio à 99 % ; qu'elle a fait baisser de 80 % les décès dus à la rougeole ; qu'elle permet chaque année de sauver de la mort 3 millions de personnes exposées à la diphtérie, au tétanos, à la rougeole, à la coqueluche. Une seule chose a eu autant d'impact sur la mortalité dans l'histoire de l'humanité, c'est l'assainissement des eaux. Le vaccin p...