⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions,
les propositions de loi, les rapports et les votes ne peuvent plus être intégrés pour certains depuis plusieurs mois.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Interventions sur "coeur"

11 interventions trouvées.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaVincent Bru :

...ent du territoire, le département des Pyrénées-Atlantiques a lancé le projet FENICS – Filière économique nouvelle pour l'innovation dans la construction et le social – , fruit du dialogue engagé depuis de nombreuses années entre les communes rurales et l'ensemble des collectivités. Il part d'un constat simple : la dévitalisation des centre-bourgs ruraux. Dès lors, comment faire pour réinvestir le coeur de nos villages ? Experts, élus, commerçants, artisans, associations et habitants ont été sollicités pour alimenter la réflexion. Ce projet repose à la fois sur l'innovation technique et sur l'innovation sociale. Techniquement, rénover les bâtiments abandonnés des bourgs de nos campagnes à moindre coût est aujourd'hui possible. Par exemple, la chaleur accumulée l'été dans les combles peut être ...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJean-Louis Bricout :

...'abord, de façon générale, un manque de pouvoir d'achat. Il y a ensuite une fuite commerciale vers la grande distribution, difficile à contenir, qui oblige à l'installation de commerces franchisés en périphérie de ces petites villes afin d'améliorer l'offre. Cette nécessité crée d'ailleurs une autre difficulté pour les élus : trouver les bons équilibres pour ne pas paupériser le petit commerce de coeur de ville. La taille des surfaces commerciales pose aussi problème, en particulier au moment des transmissions. Enfin, l'e-commerce se développe, malgré une couverture numérique encore fragile. Monsieur le ministre, quel bilan faites-vous des différents dispositifs que j'ai mentionnés à l'instant ? De façon plus générale, quelles sont vos intentions pour soutenir ces territoires ? Votre plan « Ac...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaHervé Saulignac :

...ues pour accueillir sous des hangars de tôle tout ce qui se consomme ? Et que dire des transports coûteux et polluants, qui contredisent en tout point les principes élémentaires du modèle de ville durable ? Monsieur le ministre, il faut sauver ce qui reste des centres-villes. La situation est grave et le temps n'est plus aux demi-mesures. Le plan gouvernemental que vous venez de lancer, « Action coeur de ville », dont nous avons déjà parlé, me laisse penser que vous partagez mon opinion. Néanmoins, les mesures qu'il contient ne suffiront pas. Face à l'urgence de la situation et après des échecs successifs, il convient d'aller au-delà. Cela suppose de prendre du temps pour le débat, pour la réflexion, pour l'évaluation. Aurez-vous le courage d'envisager, pour les opérations qui ne sont pas en...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaSébastien Jumel :

Comment doter les maires, à une échelle plus large, d'outils qui leur permettront de stopper la spirale infernale mentionnée par M. Saulignac et qui fait mal au coeur des villes moyennes ?

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaUgo Bernalicis :

...ubliques ont-ils été fermés ces dernières années ? La réponse que vous apportez est le numérique et la mutualisation des services, par le recours au concept de guichet unique. Mais c'est un leurre car, en définitive, on aura bien des fonctionnaires en moins, des hommes et des femmes multitâches mis sous pression, et des usagers délaissés et mécontents. Pour nous, c'est l'humain qui doit être au coeur de l'action publique, à travers la présence des services publics de proximité dans les zones rurales. C'est le pilier sur lequel reposent la prospérité et la vie économique des territoires les plus éloignés des grands axes et des grandes métropoles. Ma question porte plus spécifiquement sur le groupe La Poste, dont l'État est actionnaire. Le nombre d'authentiques bureaux de poste est passé de 14...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaSandrine Josso :

...ard d'euros pour le rachat et la rénovation de logements sociaux ou privés, et l'Agence nationale de l'habitat, qui renforce son programme « Habiter mieux » en prévoyant la rénovation de 104 000 logements en 2018, dont 75 000 pour le seul volet énergétique, contre 60 000 en 2017. L'objectif de ce plan est d'inciter les salariés, et les jeunes actifs en particulier, à revenir s'installer dans les coeurs des villes moyennes grâce à une offre de logements de qualité. Cependant, il n'y a pas de critère de sélection des villes concernées et l'obtention des aides se fait sur la base du volontariat des communes. Il est donc nécessaire d'informer l'ensemble des municipalités de ce dispositif pour les inciter à intégrer ce plan au sein de leur politique d'aménagement communal. Monsieur le ministre, da...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaNathalie Sarles :

...aulignac, Jumel ou Dombreval, puisqu'elle concerne la situation de nombreuses villes moyennes qui se sont vidées de leurs commerces à cause du développement des zones commerciales de périphérie. Nous en connaissons les effets négatifs en termes de consommation foncière, de déplacements et de lien social. Le Gouvernement a présenté sa stratégie de soutien aux villes moyennes dans un plan « Action coeur de ville » qui comprend un volet commercial concernant les activités en centre-ville. Le commerce est au coeur de l'activité économique de nos centres-villes : il représente un lieu de vie et d'échanges, un service de proximité essentiel et le symbole même du lien social quotidien. Pourtant, aujourd'hui, toutes les communes ne sont pas couvertes par un schéma de cohérence territoriale, qui const...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJean-François Cesarini :

Monsieur le ministre, nous parlons aujourd'hui de l'« Action coeur de ville » qui a été annoncée lors de la deuxième Conférence nationale des territoires. Elle est tout à fait complémentaire de la mission d'information de l'Assemblée nationale sur la préparation d'une nouvelle étape de la décentralisation en faveur du développement des territoires, que j'ai initiée et dont j'ai l'honneur d'être rapporteur. Oui, une nouvelle étape de la décentralisation est néce...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJean-Marie Sermier :

...urbaine, je suis convaincu, avec beaucoup d'autres, que les villes moyennes peuvent attirer de nouveaux habitants et rayonner sur la ruralité environnante. Vous avez pris la mesure de cet enjeu, monsieur le ministre, auquel les travaux de la deuxième Conférence nationale des territoires, organisée à Cahors, ont été largement consacrés. Peu après, vous avez présenté à Rodez le dispositif « Action coeur de ville ». Élu d'une ville du Jura, Dole, qui compte 24 000 habitants, je connais bien l'univers des entreprises publiques locales, chargées de plus en plus de piloter les actions d'aménagement des centres-villes. Je sais donc que vous visez juste. Oui, il faut soutenir les commerces indépendants, concurrencés de façon déloyale par les centres commerciaux périphériques et par l'e-commerce ! Oui...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJulien Dive :

... de s'éloigner du mass-market pour tendre vers le mix-produit et de promouvoir une logique selon laquelle le centre-ville et la zone commerciale ne sont pas mis en concurrence, mais complémentaires. Nous devons aussi mener une réflexion sur la concurrence féroce du e-commerce, à laquelle le Gouvernement ne s'attaque toujours pas. Monsieur le ministre, vous avez annoncé un plan national, « Action coeur de ville », pour contribuer à la revitalisation des centres-villes. Des communes de taille moyenne élaborent leurs dossiers de candidature. Tel est d'ailleurs le cas de ma ville de Saint-Quentin, dans l'Aisne, qui présente tous les critères d'éligibilité et dont je soutiens la candidature portée par Mme le maire. Afin d'ouvrir le débat et de compléter votre démarche, monsieur le ministre, je vou...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaEmmanuelle Ménard :

...st passé de 27 % il y a trois ans à 17 % aujourd'hui. C'est encore trop, mais nous sommes sur la bonne voie. Encore faut-il nous aider. Je m'appuierai sur un seul exemple : les zones franches. Monsieur le ministre, un bilan en a-t-il été tiré ? À Béziers, l'échec est total. Elles ont vidé le centre-ville des professions libérales et des petites entreprises. Elles ont accéléré la paupérisation du coeur de ville sans résoudre, loin s'en faut, ni le problème du chômage ni celui de l'intégration des habitants de ces quartiers. Cela n'a pas empêché l'État de les reconduire en 2016, contre l'avis du maire et des acteurs économiques locaux et alors même que notre centre-ville est un quartier prioritaire d'intérêt national. Le constat est le même à Montpellier : on retrouve par exemple dans le quarti...