⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions,
les propositions de loi, les rapports et les votes ne peuvent plus être intégrés pour certains depuis plusieurs mois.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Interventions sur "territoire"

14 interventions trouvées.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaRichard Ferrand :

Restaurer la confiance, c'est aussi réaffirmer le lien entre l'État et les territoires en osant l'expérimentation qui permet d'adapter la norme aux spécificités régionales ; c'est supprimer la taxe d'habitation, aujourd'hui injuste et obsolète pour l'immense majorité des Français – en discutant évidemment avec tous les territoires de métropole et d'outre-mer.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaRichard Ferrand :

...re du projet de La République en marche et restera toujours au coeur de notre action. Les députés de la majorité s'inscrivent dans cette démarche de proximité en gardant un lien privilégié avec celles et ceux qui leur ont confié leur mandat. C'est pourquoi nos députés, au-delà du travail législatif au sein de cette Assemblée, animeront et feront vivre régulièrement des ateliers citoyens sur leur territoire, en lien avec l'activité législative.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaRichard Ferrand :

Nous devrons aussi renforcer la formation professionnelle et l'apprentissage et redonner du pouvoir d'achat aux salariés en baissant les cotisations. Ces mesures devront être portées par le projet de loi à venir au printemps 2018. Un autre message clair que nous pouvons tirer, et que nous devons entendre, des récentes élections est celui de l'existence d'une fracture entre les territoires. Ne faisons pas abstraction de ces inégalités qui minent la cohésion nationale. Les politiques du logement, de la ville et de l'aménagement des territoires doivent obtenir des résultats tangibles, qui démontrent à nos concitoyens qu'aucun territoire de la République n'est délaissé. Nous devons discuter davantage avec nos collectivités, dans une logique concertée, et leur permettre d'expérimenter...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaChristian Jacob :

...ette opposition républicaine, libre, indépendante et responsable ; cette opposition vigilante, en particulier contre le matraquage fiscal des ménages, contre la dégradation des finances publiques, contre la perte de l'autorité de l'État, contre le laxisme judiciaire, contre les dérives du communautarisme qui minent les fondements les plus profonds de la République, contre, bien sûr, l'abandon des territoires ruraux ou encore l'asphyxie financière programmée des collectivités territoriales, qui porterait un coup fatal à la décentralisation.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaChristian Jacob :

Si notre pays tient debout, c'est souvent grâce aux maires de France, notamment aux maires ruraux qui tiennent à bout de bras leurs territoires abandonnés par l'État. Ne les affaiblissez pas davantage !

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaChristian Jacob :

N'affaiblissez pas non plus les départements dans une fuite en avant métropolitaine. J'ai bien compris que le président Macron aimait les grandes métropoles, mais la France n'est pas, ne sera jamais une juxtaposition de métropoles déshumanisées qui ne laisseraient aucune place aux villes d'équilibre et aux territoires ruraux.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaChristian Jacob :

Monsieur le Premier ministre, nos territoires ruraux ont aussi besoin d'une agriculture dynamique, puissante, exportatrice. Notre agriculture attend moins de normes, moins de réglementation, moins de charges. Elle aspire à être reconnue, soutenue et, disons-le, aimée par tous les membres de votre gouvernement, notamment par votre ministre de l'écologie, qui a une petite marge de progression en la matière !

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaChristian Jacob :

Au cours des prochains débats, nous vous proposerons une fois de plus l'interdiction du retour sur le territoire national des binationaux qui se sont rendus dans des zones d'opérations extérieures.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaMarc Fesneau :

...nces publiques. Nous devrons le faire tout en gardant le cap des engagements pris devant les Français, notamment sur le pouvoir d'achat et les investissements publics, par exemple dans le domaine de la transition énergétique. Monsieur le Premier ministre, je vous remercie d'avoir tout à l'heure réaffirmé le cap des réformes. Rétablir la confiance, c'est aussi s'adresser aux Français de tous les territoires. Élu, comme nombre d'entre nous, d'un territoire à la fois urbain et rural, j'assume cette complémentarité et en suis fier. Je n'oppose pas les deux et mets en garde contre la tentation de le faire. Veillons à ce que ne se construisent pas deux France que leur fonctionnement rendrait irréconciliables : une France pleinement partie prenante de la mondialisation et une France rurale, mais aussi ur...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaMarc Fesneau :

Nous avons, parallèlement, besoin de redonner à chaque territoire sa fierté en lui donnant un rôle, j'allais dire une vocation, dans la production de richesses nationales. L'identité d'un territoire tient en effet à son identité économique, aux savoir-faire de ses ouvriers, de tous ses salariés et de tous ses entrepreneurs. Les potentialités offertes par les technologies du futur, par les défis énergétiques et alimentaires ainsi que par l'émergence d'une nouvel...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaSébastien Jumel :

...qu'au fond de vous-même cette méthode, que vous subissez plus que vous ne la choisissez, vous fasse rêver. Au contraire, dans cette enceinte, nous voulons, nous, donner à voir, à entendre le pays réel, ce qu'il vit, ce qu'il souffre, ce qu'il rêve, ce qu'il espère, une réalité amplifiée, quoique singulière, dans les outre-mer. Lors des assises de l'outre-mer, nous demanderons d'ailleurs pour ces territoires la justice sociale, la reconnaissance des spécificités et le respect des identités. Monsieur le Premier ministre, vous nous accuserez peut-être de dresser un noir portrait de cette réalité sociale que la majorité ne veut pas voir. Et pourtant, elle s'impose. Dans le même temps, il existe une formidable énergie dans notre peuple, qui n'en peut plus d'étouffer sous le joug de la loi du plus fort ...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaSébastien Jumel :

Nous voulons enfin vous parler de l'hôpital, dont la présence sur le territoire se réduit par pans entiers. Dans le même temps, la population vieillit et les besoins de santé de proximité s'accroissent. Pourtant, les agences régionales de santé, poursuivant dans la tarification à l'activité, continuent de serrer la vis et de fermer des hôpitaux de proximité. Dans ce contexte, nous voulons vous parler du désarroi de la communauté hospitalière, dont le seul rêve est de contin...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJacques Bompard :

...tie des flots de migrants, renonciation de la France devant l'arasement des civilisations – puisque pour votre demi-dieu, la culture française n'existerait pas ! J'ai alerté à plusieurs reprises déjà vos ministres sur les drames en cours : chaos dans les zones d'accueil de migrants, insécurité aux abords des lieux de placement, expansion des partis extrémistes comme l'AKP de M. Erdogan sur notre territoire. C'est toute la nation qui est mise en danger par ces trahisons. Et toute la nation craint que, à Hermès et Jupiter, nous n'ayons préféré Éole, le dieu du vent. La France est en danger dans un monde multipolaire et l'on annonce un ministère de la défense dont la première qualité serait d'obéir sagement à Bercy. La France est en danger face au terrorisme islamiste, et aucun ne demande l'exclusion...