⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Interventions sur "unis"

14 interventions trouvées.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaMonica Michel, rapporteure de la commission des affaires étrangères :

...anéens, à deux différences près. En termes de sécurité, l'État d'Israël a fait le choix d'appliquer la réglementation édictée par l'administration américaine, la Federal Aviation Administration, dont les normes sont reconnues équivalentes à celles appliquées dans l'Union européenne sous l'égide de l'Agence européenne de sécurité aérienne. Un accord spécifique entre l'Union européenne et les États-Unis a été conclu à cet effet en 2008. S'agissant de la sûreté aérienne, qui s'intéresse à la protection des personnes et des biens dans le transport aérien ou à la prévention des risques terroristes, le haut niveau de sûreté des opérateurs israéliens est avéré ; dans ce secteur, les négociateurs ont donc substitué, au principe d'harmonisation des législations, l'objectif de parvenir à la reconnaissa...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJean-Paul Lecoq :

Après cette remarque liminaire, j'en viens donc au fond. Le groupe GDR a demandé un débat sur ce texte puisqu'il s'agit d'un accord très libéral sur l'aviation civile. Sa racine prend la source dans les mêmes inepties d'économistes ultralibéraux obsédés par la concurrence que celles que j'ai dénoncées hier soir s'agissant de l'accord entre l'Union européenne et les États-Unis. Là encore, quelques phrases dans le préambule montrent l'inspiration idéologique très forte de cet accord : l'Union européenne et l'État d'Israël sont « désireux de promouvoir un système de transport aérien international fondé [… ] sur un marché soumis à un minimum d'intervention et de régulation étatiques », et il est même question plus loin des « avantages d'un environnement libéralisé » ; mai...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJean-Paul Lecoq :

...s au même point : pour faciliter les choses, il faut continuer à lutter contre le blocus illégal de Gaza. Il faut que les puissances du monde, et parmi elle la France, reconnaissent l'existence de l'État palestinien pour pouvoir lui donner une légitimité et favoriser ainsi l'émergence d'une solution à deux États. C'est d'ailleurs la politique soutenue par la France et c'est ce que les députés communistes que je représente aujourd'hui ne cessent de réclamer.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaLaurence Gayte :

...ncipes : l'harmonisation, sur la base des règles édictées par l'Union européenne, des législations et l'ouverture des marchés. L'harmonisation des législations garantit aux usagers du transport aérien l'application de normes exigeantes. Dans le domaine de la sécurité aérienne, il y a convergence des normes puisqu'Israël adopte celles édictées par l'Administration fédérale de l'aviation des États-Unis. En raison du haut niveau de sûreté des opérateurs israéliens, les négociateurs ont également préféré se fixer pour objectif de parvenir, dans ce domaine, à la reconnaissance mutuelle de leurs normes. L'accord prévoit aussi, en prévision de l'élargissement à Israël du ciel unique européen, une coopération dans le domaine de la gestion du trafic aérien. L'ouverture des marchés se traduira par la ...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaClaude Goasguen :

...vrait plutôt, à vos yeux, représenter une garantie : on ne voit pas cela dans tous les pays. Israël est en outre le seul pays qui considère que les autorités militaires doivent être traduites devant des juridictions civiles. Connaissez-vous des cas, dans notre pays, dans lesquels des autorités militaires ont été déférées devant des juridictions civiles ? Il n'en existe pas, pas plus qu'aux États-Unis, mais je sais que, s'agissant de ces derniers, cela vous fait plaisir. Vous êtes en réalité en train de donner, comme d'habitude, une image d'Israël complètement déformée. Bien sûr, l'État d'Israël traverse des difficultés, car il vit littéralement dans un chaudron de guerre. À vouloir en permanence organiser des débats sur Israël, vous contribuez, permettez-moi de vous le dire, monsieur Lecoq,...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaClaude Goasguen :

C'est votre droit : d'ailleurs j'aime également les Palestiniens et je vais essayer de prendre leur défense en démontrant que vous les défendez mal. Ainsi, lorsque, en toute légalité d'ailleurs – car tout pays a droit de choisir la capitale où il veut installer son ambassade – , le Président des États-Unis a qualifié Jérusalem de capitale de l'État d'Israël, vous avez considéré qu'une telle initiative était inadmissible.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaMeyer Habib :

La raison est simple – elle a été brillamment soulignée à l'instant par notre collègue Goasguen : l'obsession anti-israélienne tenace de l'extrême gauche, cette phobie irrationnelle. Entre le groupe communiste et la France insoumise, c'est la course, la course à qui ira le plus loin dans la détestation d'Israël !

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaMeyer Habib :

… à Chypre, en Ukraine : rien. Sur la Corée du Nord : rien. Non, votre seule obsession, c'est Israël ! Ces mêmes élus communistes et insoumis projetaient de se rendre en Israël, non pour une visite apolitique, amicale ou touristique, mais pour soutenir les chefs terroristes Marouane Barghouti – condamné à cinq peines de prison à perpétuité – et Salah Hamouri, …

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaMeyer Habib :

Fait rare, le 15 novembre, lors des questions au Gouvernement, incapables, tout comme aujourd'hui, d'entendre certaines vérités, ces élus ont préféré quitter l'hémicycle. Depuis des années, on ne compte plus les mairies communistes qui décernent à des terroristes palestiniens le titre de citoyen d'honneur, qui rebaptisent des places ou des rues à leurs noms, qui affichent leurs portraits ou hissent le drapeau palestinien sur l'hôtel de ville.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaMeyer Habib :

...diaboliser Israël, nous, nous considérons, en tant que républicains, humanistes, européens, qu'il est de notre intérêt de nous rapprocher d'Israël et de le soutenir. Israël est en première ligne contre le djihadisme – et c'est le même djihadisme qui tue à Paris, Jérusalem ou Barcelone. Claude Goasguen l'a rappelé, Israël est la seule démocratie du Moyen-Orient à partager nos valeurs. Certains communistes et insoumis osent traiter Israël d'État raciste ou colonial, mais comment un Juif peut-il être traité de colon en Judée ou à Jérusalem ? C'est absurde ! Israël est le seul pays du Moyen-Orient qui respecte une parfaite égalité entre les hommes et les femmes, qui protège les chrétiens, ainsi que toutes les minorités, qui soigne ses ennemis blessés, y compris les Syriens, dans les hôpitaux du no...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaChristian Hutin :

...st évidemment illusoire, car nous n'avons ni la même philosophie ni le même esprit ; mais que la sécurité soit globalement exclue de l'accord me paraît légitime. Quant aux questions environnementales, nous en avons parlé hier. De ces accords internationaux relatifs au transport aérien, source d'une pollution considérable, il a aussi été question. L'accord signé entre l'Union européenne, les États-Unis, l'Islande et la Norvège, a-t-on observé, a précédé l'accord de Paris ; mais l'on ne va pas beaucoup plus loin ici pour autant. Beaucoup de progrès restent à faire, incontestablement. Au Sénat, Mme la ministre des transports a promis des assises sur le transport aérien : cela me paraît en effet essentiel. Hier, nous avons aussi parlé de dumping social. En l'espèce, je ne pense pas que l'on puiss...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaChristian Hutin :

Il est donc essentiel de se demander comment tout cela va fonctionner. Hier, nous évoquions les États-Unis. Je n'avais pas prévu d'en parler aujourd'hui, mais cela me permettra de décaler un peu le propos. Les jeunes députés de La République en marche ne savent peut-être pas qui est Marianne Faithfull.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaChristian Hutin :

Quoi qu'il en soit on connaît la vie – un peu dissolue – que Marianne Faithfull menait avec Mick Jagger. Je ne sais si vous avez écouté son dernier concert, diffusé sur Arte il y a une dizaine de jours : on voit qu'elle s'est beaucoup assagie. Pourtant, les États-Unis continuent de lui refuser l'entrée sur leur territoire : elle y est toujours « indésirable », pour s'être fait prendre, il y a quarante-cinq ans, dans une petite affaire d'héroïne, à l'époque des grandes années folles. La question est donc de savoir qui l'on embarque et qui l'on débarque, y compris lorsqu'il s'agit de parlementaires français. Je ne garde pas un bon souvenir de mon retour à Tel A...