⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions,
les propositions de loi, les rapports et les votes ne peuvent plus être intégrés pour certains depuis plusieurs mois.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Interventions sur "gilet"

29 interventions trouvées.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaAndré Chassaigne :

... retraite à 800 euros ; la soif de justice contre les boulimiques de l'argent volé, ce 0,1 % de la population qui augmente en un an son revenu de 86 000 euros en moyenne et sniffe la plus-value comme de la poudre blanche. C'est cette violence du quotidien, cette humiliation de tous les instants que vivent des millions de femmes, d'hommes et d'enfants de notre pays. Voilà pourquoi, ceints de leur gilet jaune, ils reprennent avec leurs mots ce que disait si bien Vercors : « L'humanité n'est pas un état à subir. C'est une dignité à conquérir. »

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaAndré Chassaigne :

... civile et sur l'activité économique de nos territoires. Oui, vous avez failli ! Votre gestion de la crise a été catastrophique, tant vous avez méprisé et sous-estimé l'ampleur de la colère qui traverse notre pays. Le bilan est désastreux : la mort insupportable de six personnes, de nombreux blessés graves, d'énormes dégâts matériels et économiques. Les annonces faites en réponse à la révolte des gilets jaunes et à la majorité de nos concitoyens qui les soutiennent ne sont ni justes, ni responsables.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaAndré Chassaigne :

Quant à votre Gouvernement, certains de ses membres se sont permis de mépriser les gilets jaunes en les réduisant à « des gars qui fument des clopes et qui roulent au diesel »… ,

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaGilles Le Gendre :

La crise des gilets jaunes représente, d'une certaine manière, une opportunité. Cela peut surprendre et je m'en explique. Nous l'avons souvent répété : cette crise couvait depuis longtemps. Elle est à la fois sociale, civique et territoriale. Elle est conduite par des femmes et des hommes qui nous disent : « Ne nous oubliez pas ! » ; sous-entendu : « Une fois de plus ! ».

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaGilles Le Gendre :

C'est en ce sens-là que le mouvement des gilets jaunes constitue une opportunité pour notre pays et pour notre majorité. Il nous rappelle à l'ordre. Il nous rappelle notre raison d'être politique :...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaGilles Le Gendre :

..., afin de créer une société de l'émancipation. Celle-ci, en fin de compte, n'est autre que l'ascenseur social républicain, dont quarante ans de crise non résolue ont déglingué le moteur. Nous, nous pensons qu'il faut davantage associer les citoyens aux décisions. C'est pourquoi nous lançons une grande consultation, comme le pays n'en a jamais connu. Elle permettra à tous – citoyens, avec ou sans gilet jaune, élus, corps intermédiaires – de donner leur avis et de faire part de leurs propositions ainsi que de leurs besoins, afin d'inventer la réduction de la triple fracture que nous dénonçons tous : fracture sociale, fracture civique et fracture territoriale. Mes chers collègues, le Gouvernement a entendu, et le Président de la République a répondu. À nous tous, désormais, d'agir. C'est ce que ...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaVirginie Duby-Muller :

...r des sujets budgétaires majeurs ayant des répercussions sur le porte-monnaie des Français. Bref, c'est un vrai roman, d'un style assurément surréaliste ! Dommage qu'il s'agisse du quotidien des Français ! Dommage qu'il y ait urgence ! Je vous assure, nous avons du mal à vous suivre, et les Français aussi. En réalité, vous avez tout misé sur la stigmatisation et le pourrissement du mouvement des gilets jaunes.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaVirginie Duby-Muller :

J'ai moi-même reçu dans ma permanence – comme de nombreux autres députés – des représentants des gilets jaunes de mon département. J'ai rencontré des Français exaspérés de ne pas être écoutés, ayant le sentiment d'être oubliés par votre majorité et de ne pas être entendus. Pour eux, c'est toujours plus de taxes, toujours plus d'impôt et toujours moins de pouvoir d'achat au quotidien. Ils insistent également sur le fait que le travail, leur travail, ne paie plus, ou pas assez, et qu'ils ne parvien...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaPatrick Mignola :

...voudrais d'abord parler d'efficacité. Notre Président de la République, à la différence de beaucoup de ses prédécesseurs, ne s'est pas arrêté à la première grave crise qu'il traverse. Auparavant, au premier obstacle, c'était « un pas en avant, deux pas en arrière » ; les quinquennats duraient dix-huit mois. Notre pays a beau être un grand pays, c'est peut-être pour cette raison même qu'il y a des gilets jaunes sur les ronds-points : même un grand pays, s'il n'est géré qu'à mi-temps ou peut-être même à tiers-temps, à tiers-quinquennat, ne peut pas s'en sortir.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaPatrick Mignola :

Enfin, il a été question des gilets jaunes. Au nom du groupe du Mouvement démocrate et apparentés, mais aussi, je le crois, au nom des députés de tous les bancs, je voudrais d'abord leur faire part du respect qu'ils m'inspirent. Mais…

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaPatrick Mignola :

… je voudrais aussi dire à certains, dans cet hémicycle, que respecter les gilets jaunes, ce n'est pas les inciter à défiler encore samedi ; …

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaPatrick Mignola :

Si les gilets jaunes veulent une représentation politique, ils s'organiseront eux-mêmes, sans vous.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaPatrick Mignola :

Les deux autres voudraient ramener les gilets jaunes au quinquennat précédent, durant lequel ils soutenaient le Gouvernement.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaOlivier Faure :

Mais puisque c'est le moment que vous avez retenu, nous allons l'utiliser. Un mouvement, né il y a six semaines sur les réseaux sociaux, a pris la forme de gilets jaunes pour donner une visibilité à des citoyens qui ne s'estiment plus représentés dans le débat politique. Ceux-ci ont choisi de s'exprimer et de revendiquer, en dehors de tout mouvement, parti ou syndicat. Chacun, ici, doit entendre ce message. Face à leur défiance, plusieurs attitudes sont possibles. La première est de chercher à minimiser l'importance du mouvement, à compter, rond-point a...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaOlivier Faure :

Les gilets jaunes demandent d'abord le respect et la considération d'un Président qui a été élu face à l'extrême droite et notamment grâce à ses voix. Ce mouvement n'est pas un agrégat des riens, qui auraient besoin de pédagogie, qui n'auraient pas bien lu leur fiche de paie, pas bien compris leur feuille d'impôts. Ils ont bien vu, bien lu, bien compris, et ils vous renvoient qu'à leur peine du quotidien,...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaOlivier Faure :

La question posée par le mouvement des gilets jaunes est d'abord celle de la justice fiscale, celle de l'inégale répartition des richesses. Mais, plutôt que de tout mettre sur la table, vous avez fait un choix : lâcher du lest pour protéger les intérêts des grandes fortunes. C'est ce que vous avez en commun avec Laurent Wauquiez, qui a abandonné son gilet jaune depuis qu'il a compris que la colère n'était pas limitée au prix du carburant. ...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaOlivier Faure :

...s sommes un peuple, nous sommes, ensemble, la République. Ces mots, j'y crois comme au premier jour, mais ils sonnent de plus en plus faux aux oreilles de nos concitoyens. Le défi est transversal. Les Français attendent des mesures concrètes en faveur de leur pouvoir d'achat, c'est exact. Mais ils veulent davantage. Le pouvoir d'achat est un préalable, une condition, pas une fin. Le mouvement des gilets jaunes est un appel, une nouvelle alerte – je n'ose dire la dernière. Il y en a eu de nombreuses autres, mais elles n'ont pas été entendues, ou insuffisamment, et nous, socialistes, en prenons lucidement et humblement notre part.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJean-Christophe Lagarde :

...is attaqués ou menacés – je veux dire ici que nous leur apportons notre soutien total, inconditionnel et absolu. Quel que soit notre groupe, ce que nous essayons d'apporter ici, c'est la traduction de ce que nous entendons dans nos circonscriptions, dans diverses manifestations et dans nos permanences. Tel fut le cas lorsque notre collègue Francis Vercamer vous expliquait, avant le mouvement des gilets jaunes, en plein débat sur le budget de la sécurité sociale, que notre pays était au bord de l'explosion sociale ; celle-ci s'est déclenchée quelque temps plus tard. Tel fut encore le cas hier après-midi, lorsque Sophie Auconie vous interrogea sur la colère montant dans le monde agricole, qui voit bien que les promesses faites lors du débat sur la loi EGALIM – pour l'équilibre dans le secteur ag...