⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020 ni ceux d'hémicycle depuis avril 2021. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation. Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Interventions sur "coopération"

17 interventions trouvées.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaSabine Thillaye :

Au-delà de toute considération de fond, je ressens une intense émotion en voyant qu'il est aujourd'hui possible de débattre d'une proposition de résolution portant sur un approfondissement inédit de la coopération parlementaire franco-allemande. De par mon histoire personnelle et de par mes fonctions au sein de cette assemblée, j'en mesure toute la portée. On dit souvent que le discours prononcé par le président Emmanuel Macron à la Sorbonne n'a pas trouvé de réponse. Pourtant, trois parlementaires allemands, Andreas Jung, Michael Georg Link et Franziska Brantner, ont publié une tribune transpartisane qui...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaPatrick Hetzel :

Le traité de l'Élysée, voulu par le chancelier Adenauer et le président de Gaulle, fut l'acte fondateur de la coopération franco-allemande pendant plus d'un demi-siècle. Il s'agissait d'un acte politique fort car il était essentiel de créer l'élan réconciliateur entre nos deux nations après la seconde guerre mondiale. C'est aussi cette coopération franco-allemande qui permit le développement de la construction européenne, grâce à une véritable dynamique promue par le couple franco-allemand. C'est pour prolonger cet ...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaPatrick Hetzel :

...e, à partir d'aujourd'hui – car je n'imagine pas un seul instant que cette résolution puisse ne pas être adoptée, compte tenu du nombre des groupes cosignataires – , nous allons passer à la phase de mise en oeuvre. C'est à l'aune de celle-ci que l'on pourra mesurer l'efficacité véritable de cette assemblée franco-allemande. Soyons donc enthousiastes, mais aussi très pragmatiques, pour que vive la coopération parlementaire franco-allemande en particulier et la coopération franco-allemande en général.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaValérie Rabault :

Monsieur le président, madame la ministre, mes chers collègues français et allemands, la proposition de résolution relative à la coopération parlementaire franco-allemande, qui se traduit par la création d'une assemblée parlementaire franco-allemande, marque une nouvelle étape dans les relations entre nos deux pays visant à favoriser l'intégration européenne. Pour la première fois de l'histoire de la France et de l'Allemagne, c'est dans le domaine de la construction législative nationale qu'une meilleure convergence est recherchée : p...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaAntoine Herth :

Monsieur le président, madame la ministre, mes chers collègues et, plus spécialement, chers collègues du Bundestag, j'ai le plaisir de soutenir, au nom du groupe UDI, Agir et indépendants, l'adoption de la proposition de résolution relative à la coopération parlementaire franco-allemande. Le projet dont nous débattons aujourd'hui est le fruit d'un travail d'élaboration qui s'est déployé tout au long de l'année 2018, et qui a amené une délégation de neuf députés français à dialoguer, dans un état d'esprit constructif et, à présent, amical, avec les neuf députés du Bundestag désignés à cet effet. Le résultat de ces travaux a fait l'objet d'une premiè...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaAntoine Herth :

Il est vrai aussi que la France a évolué sur sa politique énergétique et a décidé de fermer la centrale nucléaire de Fessenheim, source de tensions récurrentes outre-Rhin alors que, sur la rive gauche du Rhin, c'est la polémique sur le siège du Parlement européen de Strasbourg qui est source de crispations. Chacun doit apprendre à faire un pas vers l'autre. C'est ainsi que peuvent naître des coopérations remarquables comme Eucor dans les domaines de la recherche et de l'innovation. Mes chers collègues, le modèle européen que nous avons connu, celui qui a permis à la France de relever le défi de la décolonisation, celui qui nous offert le terreau de la modernisation des années soixante, celui qui nous a donné l'euro, celui qui sert aujourd'hui de caisse de résonance à la voix de la France dans l...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaAndré Chassaigne :

...à Jaurès, Rosa Luxembourg et Karl Liebknecht. Notre histoire commune nous enseigne que la peur et le rejet de l'autre aboutissent à une impasse mortifère, qui peut prendre jusqu'à la forme hideuse de la guerre. Dans ce contexte, la solidarité franco-allemande comme la solidarité européenne doivent être plus que jamais guidées par la recherche de l'intérêt des peuples souverains. Elle implique une coopération qui ne soit pas engluée dans le passé, en particulier contre le réchauffement climatique, contre la désertification et la destruction des sols ou pour la satisfaction des besoins alimentaires des habitants. Le fait que ces enjeux essentiels soient absents du texte est la marque d'une pensée fossilisée dans le vieux monde. Ce texte n'offre pas de vision pour l'avenir d'une humanité en quête d'esp...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaAndré Chassaigne :

Vous nous proposez d'approuver le cadre de travail commun fixé par le projet d'accord parlementaire du 8 octobre 2018, avec l'objectif de renforcer la coopération entre notre assemblée et le Bundestag en créant une assemblée parlementaire franco-allemande, essentiellement pour veiller à l'application des traités, plus particulièrement à la mise en oeuvre du traité d'Aix-la-Chapelle du 22 janvier 2019. Conclu à l'esbroufe et dans l'opacité, ce nouveau traité bilatéral est une belle illustration de la défiance des dirigeants à l'égard de leur propre peuple. ...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaAndré Chassaigne :

...in de l'Union européenne, se dessine un alignement sur la volonté de puissance de l'Allemagne de Mme Merkel, en dehors de toute vision géopolitique pour construire un monde de paix et un ensemble européen équilibré. « Limitatif, enfermant, déséquilibré », pour reprendre les termes d'une universitaire sur le couple franco-allemand, ce traité est davantage un accord de subordination qu'un traité de coopération. À cet égard, selon une rumeur insistante en Allemagne, un document non rendu public permettrait de faire transiter sur le sol français les armes allemandes pour les vendre à des pays en guerre bafouant les droits de l'homme. Je le dis : une telle éventualité serait vécue par le peuple allemand comme une trahison de son choix éthique sur le commerce des armes de guerre. Quant à la perspective d'...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaLaetitia Saint-Paul :

Quel frein au projet européen ! Sachant ce que je dois à l'école de la République, je tiens à féliciter tous ceux qui ont oeuvré au rétablissement des classes européennes, à commencer par le ministre de l'éducation nationale, M. Jean-Michel Blanquer. Je tiens également à souligner l'ambition de la coopération franco-allemande en matière d'apprentissage de la langue allemande. La connaissance de l'autre est un préalable. Je tiens le même discours à tous les jeunes que je rencontre : la maîtrise des langues étrangères est utile tout au long de la vie et aucun préjugé ne peut remettre en cause une telle compétence. C'est précisément grâce à ma maîtrise de l'allemand que j'ai eu l'honneur de commander l'...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaChristophe Arend :

...partisan, composé de neuf députés allemands et de neuf députés français, une double mission : enjoindre à nos gouvernements respectifs d'élaborer un nouveau traité d'amitié franco-allemand, tout en affirmant que la proximité de nos deux nations était aussi, et surtout, l'affaire de nos deux représentations nationales ; travailler au renforcement du rôle des parlements dans le domaine majeur de la coopération franco-allemande en tant que moteur de la construction européenne et de son intégration. Chaque famille politique a été associée aux travaux du groupe de travail franco-allemand. Chacun a largement pu s'exprimer et inspirer l'accord que nous examinons cet après-midi : l'ensemble du groupe de travail peut s'enorgueillir de la mission accomplie. Le 22 janvier dernier, le président Emmanuel Macron...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaChristophe Arend :

...uvelle assemblée, les parlementaires tiennent, tout d'abord, à affirmer leur volonté de veiller à l'application des stipulations des deux traités qui lient nos deux pays : le traité de l'Élysée et le traité d'Aix-la-Chapelle. Nous voulons être force de proposition et d'évaluation des projets concrets qui en découleront. Permettez-moi d'en citer quelques-uns : le fonds citoyen commun, le comité de coopération transfrontalière ou encore le conseil franco-allemand des experts économiques. Ensuite, l'assemblée franco-allemande invite les deux gouvernements à lui fournir une information précoce et exhaustive, afin de lui permettre d'assurer un suivi du conseil des ministres franco-allemand et des activités du conseil de défense et de sécurité franco-allemand. La nouvelle assemblée assurera également le s...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJean-Jacques Gaultier :

C'est, bien sûr, un plaisir et un honneur de saluer nos amis allemands du Bundestag, dont la délégation est conduite par notre ami Andreas Jung, le jour où nous examinons cette proposition de résolution relative à la coopération parlementaire franco-allemande. Le groupe Les Républicains, qui a contribué à la rédaction de cet accord parlementaire dès le début, la votera bien évidemment, car elle est conforme non seulement à l'histoire de notre famille politique, mais aussi à nos convictions profondes, en associant le double intérêt de l'Union européenne et de nos nations. Il est conforme à l'histoire de notre famille pol...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJean-Jacques Gaultier :

...rche. Je rappelle que, dans le domaine de l'intelligence artificielle, 48 % des investissements sont chinois – la Chine investit cinq à dix fois plus que tous les pays européens réunis ! – et 38 % américains. Que reste-t-il pour la France et l'Allemagne seules ? Pas grand-chose. Après ces propositions classiques, deux propositions innovantes, voire inédites. Tout d'abord, cela a été rappelé, la coopération transfrontalière, qui replace le citoyen au coeur du projet européen : c'est une affaire de bon sens ! Il s'agit de faire fonctionner des crèches, des maisons de santé, des réseaux de transport, des centres d'apprentissage de chaque côté du Rhin. Ensuite, la création de cette assemblée parlementaire franco-allemande, composée de cinquante députés français et de cinquante députés allemands, pour ...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaCécile Untermaier :

La coopération franco-allemande a constitué dès l'origine un enjeu majeur de la construction européenne. C'est l'esprit de la déclaration de Robert Schuman, le 9 mai 1950, jugeant que « l'action entreprise doit toucher au premier chef la France et l'Allemagne. » Depuis lors, la coopération franco-allemande n'a cessé de se renforcer sans pour autant entraîner je ne sais quelles exclusions. Elle s'exprime aujour...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaFrançois Pupponi :

...oir qui semble peu à peu prendre la forme d'un cygne noir, c'est-à-dire d'un événement hautement improbable et qui pourtant se produit. Ce cygne noir, mes chers collègues, pourrait être la déconstruction de l'Union européenne. Il est de notre responsabilité de prévoir et de prévenir l'imprévu. C'est pourquoi le groupe Libertés et territoires soutient cette proposition de résolution relative à la coopération parlementaire franco-allemande. Avec ce renforcement des relations entre nos deux pays, nous serons en mesure d'oeuvrer pour une Europe plus unie, plus prospère, pacifique et porteuse d'avenir. Avec les députés de mon groupe, nous vivons quotidiennement les valeurs de l'Europe et mesurons les bénéfices de son existence jusque dans nos territoires. Ce sont elles qui nous ont permis d'assurer la c...