⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020 ni ceux d'hémicycle depuis avril 2021. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation. Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Interventions sur "contractuel"

11 interventions trouvées.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaLaurence Vichnievsky :

...itions, il constitue une protection nécessaire à l'accomplissement des missions de service public de manière transparente et impartiale. Ce projet de loi a fait le choix de ne pas le remettre en cause, mais plutôt de le faire évoluer et de l'adapter à notre époque. Ainsi, l'un des points forts de ce texte est de permettre un recours accru à la contractualisation. Loin d'opposer fonctionnaires et contractuels, il faut au contraire créer les conditions pour que les uns et les autres agissent en complémentarité, avec leurs forces et compétences propres. Cette contractualisation accrue, nous la voyons comme une souplesse de gestion, permettant de recruter le profil le plus adapté au poste à pourvoir et de trouver plus facilement des compétences qui ne figurent pas forcément dans le vivier de la fonction...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaBoris Vallaud :

...tient à donner quelque filiation historique à votre politique – , du new public management anglo-saxon, à l'évidence. Votre loi manque de culture, de profondeur historique et, du même coup, de clairvoyance et de vision. Elle fragilise un édifice patiemment construit et passe à côté de l'essentiel. Le principal stigmate, on le trouve dans la multiplication des possibilités de recourir aux agents contractuels dans toutes les catégories d'emplois de la fonction publique. Vous en faites un parangon de modernité, le pivot de l'efficacité de l'action publique. J'y vois, à trop l'étendre, le risque de sa corruption. Le statut n'est pas d'abord protecteur des agents : il est avant tout protecteur de l'ordre républicain et de l'intérêt général, surtout au moment où il se trouve discuté, parfois attaqué, dan...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaPascal Brindeau :

...ttable, son action est aux antipodes de ce qu'elle devrait être. Ce qui nous a été présenté comme une grande concertation de plus d'un an a entraîné la crispation et l'opposition de l'ensemble des organisations syndicales. La méthode comme les objectifs ne sont pas clairs, et donc pas compris. À la lecture du projet de loi, on ne peut que constater des incohérences. S'agissant du recrutement des contractuels, vous dites vouloir attirer les talents, mais il faudra alors les rémunérer mieux que les fonctionnaires ; or vous dites aussi souhaiter faire des économies. Ensuite, vous semblez prendre le chemin de la pénalisation des contrats courts dans le secteur privé, tout en encourageant leur usage dans le secteur public, grâce notamment au nouveau contrat de projet. Sur de nombreux points, vous dites...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaUgo Bernalicis :

...e nous en partageons les objectifs : l'égalité entre les femmes et les hommes, une meilleure prise en considération du handicap, l'intégration de la commission de déontologie de la fonction publique dans la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique. Nous avons découvert, en commission, l'existence d'un débat au sein de la majorité autour de l'attribution d'une prime de précarité aux contractuels de la fonction publique. C'est un premier pas, et l'on voit combien vous peinez à faire passer cette réforme à laquelle s'opposent les neuf organisations syndicales. Il faut bien commencer à céder quelques avantages, n'est-ce pas, pour que les uns et les autres cessent de ne voir dans cette réforme que des inconvénients. Pourquoi, cependant, les titulaires d'un CDD de moins de un an seraient-il...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaUgo Bernalicis :

...secrétaire d'État, tenter de nous convaincre que cette réforme ne signe pas la fin du statut, vous ne leurrez personne. Votre objectif, je ne cesserai de le répéter tout au long de cette semaine, est bel et bien de marginaliser le statut de la fonction publique, que vous comptez éteindre à petit feu. Vous n'êtes pas suffisamment ambitieux – ou honnêtes – pour faire passer tout le monde au statut contractuel. Pourtant, cette mesure radicale simplifierait grandement la vie des gestionnaires des ressources humaines. Je cherche encore, en effet, en quoi il sera plus simple pour eux de gérer, demain, des contractuels, des CDD, des CDI, des fonctionnaires titulaires, d'anciens contractuels devenus titulaires, d'anciens titulaires devenus contractuels, des grilles différentes. Je n'ose imaginer l'usine à g...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaAndré Chassaigne :

...ironnementale que nous connaissons montre l'impasse du tout libéral et met en lumière la nécessité de régulation et le besoin de prise en charge démocratique des biens communs. De quoi est-il question aujourd'hui ? Il est aussi question de l'avenir d'un salarié sur cinq, de 5,5 millions de fonctionnaires, personnels des organismes publics recrutés sur la base du droit public, dont 1,3 million de contractuels, soit un agent sur cinq. Ces fonctionnaires sont répartis dans les trois versants de la fonction publique : 2,4 millions dans la fonction publique d'État, 1,9 million dans la fonction publique territoriale et 1,2 million dans la fonction publique hospitalière. Il n'est donc pas étonnant que chacun ait autour de soi un parent, un ami, une relation qui est agent de la fonction publique. Pour auta...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaPhilippe Vigier :

...les qui doivent être exercées par les collectivités territoriales. Qui fait quoi ? Peut-être nous éclairerez-vous, monsieur le secrétaire d'État, dans la réponse que vous allez nous apporter, car cette question est intimement liée au texte que vous défendez. La crise des gilets jaunes est d'ailleurs révélatrice de la confusion qui règne s'agissant du rôle de chacun. J'en viens au recrutement des contractuels. Sur ce point, j'espère que nous essaierons de sortir des sentiers battus. L'État n'emploie-t-il pas déjà des contractuels ? Un ancien ministre de la fonction publique, François Sauvadet, pour lequel j'ai une pensée particulière, avait d'ailleurs permis aux contractuels les plus précaires d'accéder enfin au statut de CDI. À l'époque, il avait eu le courage de faire voter cette valorisation, de m...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaPhilippe Vigier :

C'est bien plus sécurisant que ce que fait l'État : toutes sensibilités politiques confondues, on a eu recours aux contractuels et on a maquillé certains contrats. On sait bien comment cela se passe dans les cabinets ministériels, dans les préfectures ou en administration centrale. Pléthore de contractuels ont été embauchés à un moment ou à un autre.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaPhilippe Vigier :

Il faut le reconnaître et tâcher d'être pragmatiques. Nous considérons cependant que votre texte n'apporte pas assez de garanties aux contractuels embauchés sur la base du contrat de projet que vous proposez, même s'il offre de la souplesse à l'employeur public. Aussi déposerons-nous des amendements visant à renforcer ces garanties. Nous sommes favorables à la rationalisation du dialogue social pour plus de réactivité et d'efficacité, et au principe de la création d'une instance unique, mais nous attendons des contreparties concrètes à ce...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaGuillaume Gouffier-Cha :

Dans notre pays, chaque jour, 5 millions de femmes et d'hommes assurent le fonctionnement de nos administrations, de nos écoles, de nos commissariats, de nos hôpitaux, de nos régions, nos départements et nos communes. Qu'ils soient titulaires de la fonction publique ou contractuels, ils sont au service de l'intérêt général pour assurer le fonctionnement de nos services publics, pour garantir notre sécurité, pour transmettre les connaissances, pour soigner et pour protéger celles et ceux qui sont dans le besoin, pour faire vivre notre diplomatie. Leurs compétences ne sont pas à démontrer. Leur loyauté n'est pas à questionner. Leur attachement aux valeurs de la République e...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaMarietta Karamanli :

...ne le projet de loi est déficiente. Nous le savons, conformément au programme présidentiel, le Gouvernement a pour mission de réduire le nombre d'agents publics de 120 000. Le projet de loi est l'un des outils qui doit permettre d'atteindre cet objectif. Le texte repose donc sur le postulat que la fonction publique coûte cher, et qu'il convient de supprimer des emplois pérennes et de recruter des contractuels. Aussi étonnant que cela soit, le texte ne propose aucune vision des charges en cause ni des effets attendus tant au plan qualitatif qu'au niveau budgétaire des mesures qu'il comporte. J'ai relu attentivement l'étude d'impact et je ne citerai que quelques exemples. Concernant l'article 3, qui vise à créer une instance unique pour développer une vision intégrée des politiques de ressources huma...