⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Interventions sur "CERN"

9 interventions trouvées.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaBruno Fuchs, rapporteur de la commission des affaires étrangères :

Le texte soumis à votre avis va nous permettre d'évoquer le plus grand centre de recherche mondial dans le domaine de la physique des particules, plus connu sous l'acronyme CERN. Il n'est pas de nature à provoquer le dépôt d'une motion de rejet. Nous pouvons être fiers que le CERN, qui accueille notamment le célèbre « grand collisionneur de hadrons » soit implanté sur la frontière franco-suisse. Le CERN est même majoritairement situé en France, où se trouvent 82 % de son emprise territoriale. En raison de cette implantation transfrontalière, l'organisation bénéficie d'...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaMichel Larive :

...s, quelques scientifiques audacieux ont l'idée de créer un laboratoire de physique européen. La proposition est formalisée en 1949 par Louis de Broglie lors de la conférence européenne de la culture, à Lausanne. Il est immédiatement soutenu par plusieurs de ses pairs, dont le prix Nobel de physique Isidor Rabi. Avant le début du printemps 1952, le Conseil européen pour la recherche nucléaire, le CERN, voit le jour, grâce à un accord ratifié par onze pays dont la France. L'Organisation européenne pour la recherche nucléaire est formellement créée le 29 septembre 1954. Son premier accélérateur, le Synchrocyclotron, est construit trois ans plus tard en Suisse ; il développe une énergie modeste de 600 méga-électronvolts et tient dans un bâtiment. La première grande machine du CERN, le Synchrotro...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJean-Paul Lecoq :

Cet accord entre la France et la Suisse, qui tend à faciliter le déplacement des forces de police dans les territoires accueillant l'accélérateur de particules, est aussi nécessaire que positif. Il s'agit d'une formalité propre au fameux LHC du CERN, dont l'implantation chevauche la frontière franco-suisse. Une telle configuration rend nécessaire un accord permettant aux forces de police d'un pays d'intervenir dans le territoire de l'autre, mais en restant à l'intérieur des implantations du CERN, et à sa seule demande.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJean-Paul Lecoq :

...visent à recréer ce qui s'est produit une fraction de seconde après le big-bang – la formation de l'univers – pour tenter de comprendre pourquoi nous en sommes là, aujourd'hui. L'expérience est belle et nécessaire, car elle valorise la recherche fondamentale. C'est là un point majeur, qui constitue son soubassement politique. La recherche scientifique souffre d'un manque crucial de moyens, et le CERN, avec les ressources dont il dispose, ne doit pas être l'arbre qui cache la forêt. Aujourd'hui, on demande aux recherches de viser une application concrète et rapide, afin d'être financées ou cofinancées par des entreprises privées. Les chercheurs consacrent le plus clair de leur temps à des appels à projets, espérant obtenir des financements de l'Agence nationale de la recherche, mais avec des t...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaOlga Givernet :

Le texte dont nous débattons aujourd'hui ne pose aucune difficulté. Il est l'émanation de la cohabitation quotidienne entre une organisation scientifique internationale et ses pays hôtes, la France et la Suisse. Je suis certaine qu'il fera l'unanimité – du reste, elle a déjà été annoncée, et je vous en remercie. La création du CERN en 1954 a bouleversé notre territoire, le pays de Gex – où je suis élue – , et lui a fait connaître une croissance exceptionnelle. Notre population vit en partie au rythme des organisations internationales qu'elle accueille. Ce week-end encore, à l'occasion de ses portes ouvertes, le CERN a pu accueillir un large public. L'accord vise à faciliter l'intervention des secours et des urgences médica...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaMichel Fanget :

L'accord dont notre assemblée est saisie revêt une importance particulière, car il permettra aux citoyens de France et de Suisse d'accéder à une plus grande sécurité et à une meilleure santé. La modification de l'annexe no 1 à la convention relative à l'extension du territoire français du domaine du CERN permettra de combler un vide juridique, puisque, à l'heure actuelle, aucune disposition n'encadre les interventions de secours effectuées sur le territoire de l'autre État, lorsqu'elles ne sont pas conjointes. Rappelons l'importance du CERN dans le monde de la recherche. Il vaut à l'Europe et à la France un rayonnement international, en même temps qu'il assure à notre pays des retombées économiq...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaChristian Hutin :

...us les orateurs l'ont dit : ce que nous faisons là est exceptionnel. On ne parle des accélérateurs de particules qu'une fois par an, au moment du Téléthon. Là, nous voilà embarqués dans quelque chose de magique et de méconnu. On est en train de travailler, très sérieusement, à l'avenir de la recherche fondamentale dans le champ du nucléaire ; et ça se passe en Suisse et en France. À l'origine du CERN, il y a un prix Nobel français, Louis de Broglie ; 87 % de l'installation se trouve en France, ce qui représente 8 000 ou 10 000 emplois. Comment s'opposer à cela ? Comment s'imaginer que les pays qui se sont mis d'accord à l'origine du projet, et ceux qui se sont associés à eux, n'aboutissent pas à de magnifiques réalisations ? Aujourd'hui, une petite convention nous garantit un minimum de sécu...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJoachim Son-Forget :

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale a germé l'idée d'un laboratoire multinational où faire renaître une science européenne. Elle a été évoquée dès 1949 par un prix Nobel français de physique, découvreur du caractère ondulatoire des électrons, Louis de Broglie. Son rêve s'est réalisé : il y a soixante-quatre ans, la première pierre du CERN était posée à Meyrin. Or l'histoire d'une civilisation est inscrite dans les pierres de ses monuments, mais aussi dans les hommes qui l'organisent. Ce texte nous permettra de protéger à la fois les pierres et les hommes de cette institution, source de fierté nationale, européenne et mondiale, comme l'ont exprimé mes collègues. Au fil du temps, le CERN s'est développé, passant de douze États fon...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaMarion Lenne :

Cette ratification de bon sens est une formalité – une évidence, au même titre que ce que représente le CERN pour nous. Ce qui est moins évident, ce sont ses perspectives, autrement dit l'avenir du CERN et plus largement l'ambition de notre recherche. Dans un contexte d'urgence climatique, et à l'heure où des projets d'envergure – dont le grand collisionneur évoqué par ma collègue Olga Givernet – sont sur la table, le CERN pourrait être davantage en rapport avec les besoins sociétaux. Cela dit et enten...