⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020 ni ceux d'hémicycle depuis avril 2021. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation. Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Interventions sur "aix-la-chapelle"

13 interventions trouvées.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaLaetitia Saint-Paul, rapporteure de la commission des affaires étrangères :

Je suis fière de me trouver aujourd'hui devant vous pour débattre de l'autorisation de ratification du traité sur la coopération et l'intégration franco-allemandes, dit traité d'Aix-la-Chapelle. Le franco-allemand, c'est avant tout la grande histoire, celle de deux peuples qui, après avoir connu des décennies de guerre, de rivalités et de défiance, ont décidé de se donner la main pour construire une amitié profonde et sincère, portant les germes de l'Europe. Il est impossible de parler de cette amitié sans rappeler que rien n'était écrit d'avance et qu'il a fallu la volonté de deux ho...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaIsabelle Rauch :

...rnez, qui n'a pas pu être parmi nous ce matin, et en mon nom propre, pour l'excellence et la précision de son rapport. Cinquante-six ans après le traité de l'Élysée, qui a scellé la réconciliation franco-allemande, nous examinons ce matin le projet de loi autorisant la ratification du traité sur la coopération et l'intégration franco-allemandes, que nous connaissons mieux sous le nom de traité d'Aix-la-Chapelle. Mme la rapporteure l'a rappelé, il a été signé le 22 janvier dernier par le président Emmanuel Macron et la chancelière Angela Merkel. Avant toute chose, permettez-moi de rappeler qu'il s'agit d'une initiative française. Elle émane du Président de la République qui, lors de son discours fondateur prononcé à la Sorbonne dès le 27 septembre 2017, quelques mois seulement après son élection, a prop...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJean-Luc Mélenchon :

...côté. Nous vous demandons d'être vigilants – telle est notre position. Quand l'AFD – Alternative für Deutschland – remonte la pente et qu'on revoit des néonazis en Allemagne, nous avons le droit de poser l'exigence d'une stricte égalité et d'un contrôle mutuel de ce que nous entreprenons ensemble. Je le dis avec la passion du minoritaire, car je sais très bien que vous allez adopter le traité d'Aix-la-Chapelle sans autre forme de procès, sans tenir compte du fait qu'il contient des dispositions qui ne sont pas dans l'intérêt des Français. Il n'est pas l'intérêt des Français d'organiser un condominium franco-allemand sur l'Europe. Tel est pourtant l'objet de l'article 2, qui vise à des « positions communes » et des « prises de parole coordonnées dans les institutions européennes ». L'article 24 instit...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaStéphane Peu :

Nous souscrivons à l'ensemble des arguments brillamment exposés par le président Mélenchon. J'en retiendrai deux pour expliquer la position de notre groupe. Premièrement, en donnant la primauté à la convergence économique et en affirmant l'attachement aux principes du néolibéralisme, le traité d'Aix-la-Chapelle va à rebours du traité de Versailles, qui était tourné vers l'avenir et fondé sur l'amitié entre les peuples. La philosophie, les priorités et les préoccupations qui guident ces deux traités sont très différentes. Deuxièmement, en entérinant à ce point la création d'un noyau dur, nous ferons courir un risque à l'Union européenne, car nous consacrerons une Europe à deux vitesses, avec certains pa...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaPatrick Hetzel :

Ce jour est important pour la relation franco-allemande, n'en déplaise au président Mélenchon. L'examen du traité d'Aix-la-Chapelle est l'occasion de saluer le travail accompli, mais aussi de dresser les grandes lignes du travail à venir. Le travail très important réalisé au cours des dernières décennies en faveur de la coopération franco-allemande constitue un acquis précieux ; nous devons désormais aller plus loin encore. Conclu en 1963, le traité de l'Élysée – non pas le traité de Versailles, comme certains l'ont dit – s'...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaPatrick Hetzel :

Madame la secrétaire d'État, si l'on suit l'esprit du traité d'Aix-la-Chapelle, l'un de vos devoirs sera de tout faire pour convaincre notre partenaire allemand que le siège du Parlement européen est un sujet non négociable.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaPatrick Hetzel :

Dans le même ordre d'idées, vous devez oeuvrer inlassablement pour que les projets industriels en cours entre la France et l'Allemagne – je pense notamment à l'avion de combat du futur – puissent advenir, car nous sentons se lever des réticences qui ne sont pas du tout dans l'esprit du traité d'Aix-la-Chapelle. En attestent les réponses d'un membre du gouvernement allemand à ce sujet la semaine dernière à Berlin. Nous devons là encore faire en sorte que les promesses initialement faites par les Allemands soient tenues. L'amitié doit s'accompagner de la vigilance. En somme, ce traité sera ce que les gouvernements français et allemands en feront concrètement. Bien entendu, ne soyons pas naïfs : des diff...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaMarietta Karamanli :

Nous examinons aujourd'hui le projet de loi autorisant la ratification du traité franco-allemand d'Aix-la-Chapelle. Ce même jour, outre-Rhin, c'est le jour de l'Unité allemande, la fête nationale. Ce texte, qui a suscité des réactions tant favorables que défavorables, nous est désormais soumis. Je l'ai dit il y a deux ans dans ce même hémicycle, aucune des grandes questions de notre temps ne peut trouver une solution seulement nationale. Changement climatique, migrations, défense, lutte contre le terrorisme ...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaPascal Brindeau :

Le 22 janvier dernier, Emmanuel Macron et Angela Merkel renouvelaient à Aix-la-Chapelle le pacte d'amitié franco-allemand signé cinquante-six ans plus tôt par le général de Gaulle et le chancelier Adenauer. C'est la confirmation d'une conviction partagée : de l'entente et de la coopération franco-allemandes ont toujours dépendu, et dépendent encore, le destin et l'avenir de la construction européenne. Valéry Giscard d'Estaing et Helmut Schmidt, François Mitterrand et Helmut Kohl, Ja...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaNicole Trisse :

Je pourrais vous parler du concept franco-allemand. Je pourrais disserter sur le traité d'Aix-la-Chapelle. Je pourrais insister sur les grands projets qui visent à concrétiser ce traité et que l'Assemblée parlementaire franco-allemande nouvellement créée sera appelée à suivre. Permettez-moi plutôt de vous apporter un témoignage en ma qualité de députée de l'Est de la Moselle, ma circonscription comprenant Sarreguemines, à la frontière allemande. Mes concitoyens et moi-même avons déjà la chance de vi...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaStéphane Peu :

Le traité sur la coopération et l'intégration franco-allemandes aura fait couler beaucoup d'encre depuis qu'il a été signé le 22 janvier 2019 à Aix-la-Chapelle. Il se veut un prolongement du traité de Versailles, signé il y a cinquante-six ans, qui tendait au plus bel objectif qui soit : mettre fin à près d'un siècle de guerres entre les puissances française et allemande. Les aspirations des peuples à la paix et à l'amitié, immenses à cette époque, s'imposaient aux gouvernants. Relisons les mots prophétiques que Missak Manouchian écrivit en février 194...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJean-Michel Clément :

... nos modèles sociaux, de favoriser la diversité culturelle et de rapprocher nos sociétés et nos citoyens. Ce n'est pas un voeu pieux, mais une ambition qui peut devenir réalité si nous ratifions ce traité et le mettons rapidement en oeuvre. C'est la raison pour laquelle, vous l'aurez compris, le groupe Libertés et territoires est favorable à ce projet de loi autorisant la ratification du traité d'Aix-la-Chapelle. Ce renforcement mutuel est d'autant plus nécessaire qu'il rejaillira sur l'Europe, au moment où elle se fragilise. Autour d'elle se dessinent des blocs de plus en plus puissants : la Chine organise son expansion avec les routes de la soie ; l'Inde progresse de manière constante dans la maîtrise des nouvelles technologies ; la Russie tente de reconquérir des postes avancés à l'Est. Je n'oublie p...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaLiliana Tanguy :

C'est un honneur pour moi de m'exprimer aujourd'hui, en tant que vice-présidente de la commission des affaires européennes et membre de l'Assemblée parlementaire franco-allemande, sur le projet de loi autorisant la ratification du traité sur la coopération et l'intégration franco-allemandes, le traité d'Aix-la-Chapelle. Cinquante-six ans après la signature du traité de l'Élysée, et trente-cinq ans après la poignée de main entre le président François Mitterrand et le chancelier Helmut Kohl, l'Assemblée parlementaire franco-allemande tenait, la semaine dernière à Berlin, sa seconde séance publique. À cette occasion, nous avons adopté unanimement son règlement. Notre premier vote a porté sur l'adoption de la réso...