⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Interventions sur "moustique"

14 interventions trouvées.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaEricka Bareigts, rapporteure de la commission des affaires sociales :

Mercredi 27 novembre dernier, ce fut la première journée départementale dédiée à la lutte contre la dengue à La Réunion. Or, ce jour-là – il n'y a pas de petit symbole – , la commission des affaires sociales a adopté la proposition de résolution portant création d'une commission d'enquête sur les politiques publiques à mener contre la propagation des moustiques Aedes – de la famille du moustique tigre – et celle des maladies vectorielles. Cette commission d'enquête, adoptée, a donc été jugée recevable et surtout opportune.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaEricka Bareigts, rapporteure de la commission des affaires sociales :

... globalisation des échanges, prix de notre modèle de développement. La liberté de circulation des biens et des personnes a largement contribué à la propagation de ces vecteurs. C'est ainsi qu'Aedes albopictus se répand dans le monde. L'ANSES, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail, a notamment souligné que l'extension de l'aire géographique du moustique tigre à la France hexagonale est concomitante du commerce des pneus. La liberté de circulation des personnes, ensuite, contribue à ce que les individus virémiques participent activement à l'expansion des maladies vectorielles. Chacun comprendra que cette globalisation des échanges constitue une difficulté singulière car elle soulève la question de la surveillance sanitaire aux frontières, dans ...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaSerge Letchimy :

...otamment par des conditions de vie que nous savons extrêmement difficiles – je pense en particulier à la question de l'habitat insalubre. Au-delà de cette situation dramatique, nous devons affronter un deuxième problème, plus grave, qu'Ericka Bareigts a décrit tout à l'heure. De nombreux parlementaires ne savent peut-être pas – pas plus que ceux qui m'écoutent sur le territoire national – que le moustique tigre, Aedes albopictus, envahit, petit à petit, le territoire de l'Hexagone : en 2014, le moustique tigre était présent dans dix-huit départements hexagonaux ; en 2018, quarante-deux départements étaient concernés ; en 2019, nous en sommes à cinquante et un départements. Cela montre bien qu'au-delà de la Martinique, Aedes aegypti et Aedes albopictus sont en train d'envahir l'Hexagone. Nous somm...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaAgnès Firmin Le Bodo :

Nous examinons maintenant une proposition de résolution tendant à la création d'une commission d'enquête sur les politiques publiques à mener contre la prolifération du moustique tigre et des maladies vectorielles. Vous faites état, madame la rapporteure, du rôle joué par le moustique tigre dans la propagation du paludisme, de la dengue, du chikungunya ou encore du virus zika. Vous rappelez très justement le lourd tribut des territoires d'outre-mer et l'impact social, économique et sanitaire de ces maladies. Le territoire métropolitain n'est pas épargné par la progressio...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaBertrand Pancher :

...outre-mer et ce qui pourrait se passer dans l'Hexagone si ces épidémies y étaient aussi importantes – je pense que nous nous serions retroussé les manches depuis longtemps et qu'à défaut de trouver des solutions, nous aurions au moins montré un engagement commun. Ce débat est donc nécessaire. Nous soutenons l'initiative car nous sommes, comme vous, conscients que la dangerosité et les ravages du moustique tigre ne doivent pas être sous-estimés. Cet insecte est vecteur de maladies comme la dengue, le virus zika, le chikungunya ou la fièvre jaune. Il a maintenant colonisé près la moitié des départements métropolitains. Ces vingt dernières années, comme cela a déjà été dit, la plupart des territoires de la France océanique, comme La Réunion, la Guyane et les Antilles, ont connu à plusieurs reprises d...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaBertrand Pancher :

Voilà ce que j'ai découvert en préparant mon intervention. Sans céder à la panique en affirmant que la France est sous la menace d'une épidémie, il est légitime, dans un objectif de prévention, de chercher à mieux comprendre la présence de ces moustiques et la transmission des maladies vectorielles sur l'ensemble du territoire français. Le groupe LT ne doute pas que la création d'une commission d'enquête parlementaire sera complémentaire à l'action du ministère des solidarités et de la santé, notamment au dispositif de surveillance épidémiologique mis en place depuis 2006, qui est un outil nécessaire de prévention, de détection et d'évaluation ...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaSabine Rubin :

Je porte ici la parole de mon collègue Jean-Hugues Ratenon, dont le territoire a été particulièrement touché par les effets du moustique tigre. Mes propos engagent l'ensemble du groupe La France insoumise, mais je tenais à apporter cette précision car, quand je dirai « je », c'est en réalité lui qui parlera. Je tiens à saluer la proposition de résolution que nous examinons maintenant car une enquête parlementaire est plus que nécessaire. La propagation du moustique tigre sur l'ensemble du territoire français doit nous inquiéter. ...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaGabriel Serville :

Nous nous retrouvons cet après-midi pour discuter de la proposition de résolution adoptée par la commission des affaires sociales à votre initiative, madame la rapporteure, qui vise à la création d'une commission d'enquête parlementaire sur les politiques publiques à mener contre la propagation des moustiques Aedes et des maladies vectorielles. Permettez que je commence mon propos en saluant l'engagement des collègues du groupe Socialistes et apparentés, qui, après avoir permis la création d'une commission d'enquête sur le scandale du chlordécone aux Antilles, s'attaquent aujourd'hui à un autre sujet prégnant pour nos territoires d'outre-mer, même si le problème de la propagation d'Aedes dépasse dés...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaVéronique Hammerer :

Nous examinons une proposition de résolution du groupe Socialistes et apparentés visant à la création d'une commission d'enquête sur les politiques publiques contre la propagation des moustiques Aedes et des maladies vectorielles. Je souhaite d'abord saluer le travail et l'engagement de la rapporteure Ericka Bareigts sur ce sujet d'actualité : il s'agit là d'un enjeu majeur de santé publique qui dépasse largement les clivages partisans.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaVéronique Hammerer :

En effet, les moustiques Aedes, dont le plus connu est communément appelé « moustique tigre », sont responsables de la transmission de nombreuses maladies vectorielles, comme la dengue et le chikungunya, qui ont longtemps touché en France uniquement les territoires d'outre-mer, mais également de l'apparition de nouvelles épidémies au niveau mondial, comme le virus zika. Hormis la question essentielle de santé publique q...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaIsabelle Valentin :

Nous sommes réunis pour acter la création d'une commission d'enquête sur les politiques à mener contre la propagation des moustiques Aedes et des maladies vectorielles. Ne nous y trompons pas, cette propagation ne touche pas que les départements d'outre-mer. L'été dernier, dans le Var, trois cas de contamination autochtone au virus zika ont été découverts et, depuis 2005, le moustique tigre s'est répandu dans une large partie de l'hexagone et au-delà de nos frontières. Vecteur de maladies telles que la dengue, le chikungunya ...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaPhilippe Michel-Kleisbauer :

Nous sommes saisis d'une proposition de résolution de notre collègue Ericka Bareigts qui vise à mettre à l'ordre du jour de l'Assemblée, via une commission d'enquête, un sujet relativement méconnu mais qui deviendra sans doute, dans les années à venir, un sujet de santé public d'importance. En effet, la prolifération des moustiques tigres sur les territoires ultramarins, à La Réunion comme aux Antilles, est un phénomène déjà bien établi par les autorités sanitaires. Il s'est traduit, il y a quelques années, par le développement d'épidémies comme le virus chikungunya ou, plus récemment, le virus zika. Il s'agissait là de premières alertes, qui ont d'ailleurs été très relayées par les médias. Toutefois, la problématique n'e...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJean-Philippe Nilor :

...sent aussi nos territoires. La preuve en est qu'à l'occasion de l'épidémie de zika, l'ancienne ministre chargée de la santé, Marisol Touraine, s'est fendue d'une déclaration pour le moins malheureuse et malencontreuse, dans laquelle elle a demandé aux femmes enceintes de l'Hexagone de ne pas se rendre en Martinique et en Guadeloupe. Imaginez les conséquences que peuvent avoir une prolifération de moustiques tigres et une recrudescence de maladies pour l'industrie touristique outre-mer !

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJean-Philippe Nilor :

Quoi qu'il en soit, je regrette qu'il ait fallu vous alerter du risque de prolifération de moustiques tigres dans l'Hexagone pour voir certains représentants hexagonaux réagir. Jamais nous n'aurions dû en arriver à une telle extrémité ni recourir à cet argument massue. Lorsque La Réunion est touchée par ces moustiques, c'est bien la France qui est touchée, et cela devrait suffire pour que l'ensemble de la représentation nationale se sente concernée.