⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020 ni ceux d'hémicycle depuis avril 2021. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation. Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.


Les amendements de Éric Woerth pour ce dossier

6 interventions trouvées.

Monsieur le ministre, il y a tout juste un an, lors de l'examen du projet de loi de règlement pour l'année 2016, vous avez déclaré devant les députés de la commission des finances : « Je constate qu'il est plus facile de faire des dépenses que des économies, et qu'il est plus facile de parler d'économies que de les réaliser. » L'exécution budgé...

… maintes et maintes fois décriées, et dénoncées à la fois par la Cour des comptes et par vous-même, monsieur le ministre, les autres six mois étant ceux de la présidence d'Emmanuel Macron, marqués par la progression de la dépense publique et l'absence d'efforts structurels. En juin 2017, la Cour demandait au nouvel exécutif de redresser rapid...

Du côté du déficit de l'État, l'effort de réduction a été infime. Cette quasi-stagnation provient du fait que la hausse importante des dépenses a été compensée par une hausse plus importante encore des recettes de l'État : en 2017, celles-ci ont bondi de 14,4 milliards d'euros par rapport à l'exécution 2016. Les produits de tous les grands impô...

Cette évolution place, une fois encore, la France dans une logique de perdant, en fait la lanterne rouge des grands pays de la zone euro. Avec les bienfaits de la croissance, le déficit budgétaire aurait pu se résorber massivement si l'effort en matière de dépense avait été réel ! Le Gouvernement bénéficie actuellement, rappelons-le, d'une sit...

Atteignant plus de 700 milliards d'euros, l'ensemble des prestations publiques de protection sociale représente plus du tiers du PIB de la France et la moitié de la dépense publique. Il y a eu une cacophonie, à Bercy, entre vous et votre collègue, et le Président de la République n'a pas apporté plus de clarté puisque, le matin, à Paris, il dit...

Il faut rendre la dépense sociale plus efficiente. La France sera toujours la France, elle sera toujours solidaire et c'est important, mais il faut évidemment que cette solidarité permette aux plus pauvres de ne pas subir les effets souvent néfastes de la conjoncture. Et pour les en protéger, il faut un assainissement de nos finances publiques....