⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.


Les amendements de Fadila Khattabi pour ce dossier

13 interventions trouvées.

Avant de vous exposer les raisons de cette motion, je souhaiterais rappeler quelques points essentiels sur lesquels nous sommes d'accord : oui, monsieur le rapporteur, nos objectifs sont communs ; tout comme vous, nous voulons lutter contre la précarité de l'emploi et contre la pauvreté ;

Et tout comme vous, nous aspirons à une société dans laquelle tous nos concitoyens puissent vivre dignement. Les attentes en matière d'amélioration du pouvoir d'achat sont très fortes – nous en avons bien conscience – mais les attentes d'une action politique courageuse et pertinente le sont tout autant.

C'est la raison pour laquelle, depuis le début de cette législature, nous menons une politique volontariste pour transformer et redresser le pays.

Ainsi, nous partageons les mêmes objectifs mais nous ne déployons pas les mêmes moyens pour les atteindre. Permettez-moi de vous dire en quoi notre choix pour augmenter le pouvoir d'achat est plus pertinent. Nous avons décidé de lutter contre le chômage de masse, qui gangrène notre société depuis des décennies. Nous sommes convaincus que c'est...

Or cette hausse nous paraît contre-productive, voire dangereuse. Les chiffres de la Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques sont extrêmement explicites et alarmants : une hausse de 18 % du SMIC provoquerait la destruction d'au moins 270 000 emplois, ce qui, vous en conviendrez, est considérable.

De prime abord, l'annonce d'une éventuelle augmentation du SMIC peut éclipser, tant l'attente est grande, les risques pour l'évolution de l'emploi. Cela étant, ces risques sont bien réels et ne peuvent être balayés d'un revers de la main, d'autant plus quand on connaît la fragilité de notre tissu économique. Cependant, il est urgent d'augmente...

Certes, on constate des différences en fonction de la taille des entreprises, mais l'effet sur le niveau de vie des salariés concernés n'est pas négligeable. Vous devriez vous en réjouir ! Par ailleurs, dans l'exposé des motifs de votre texte, vous justifiez l'augmentation du SMIC que vous proposez par une comparaison des évolutions du SMIC fr...

De plus, l'article 1er de votre proposition de loi ne tient pas compte de la nature des contrats. Or la réflexion sur le montant des rémunérations ne peut être dissociée de cette problématique. Aussi les réformes que nous engageons visent-elles à favoriser l'emploi stable en luttant contre les contrats courts et en évitant à tout prix les trapp...

Par ailleurs, à travers les ordonnances travail, nous avons également renforcé le dialogue social dans l'entreprise, qui désormais se trouve facilité et simplifié. La question centrale du salaire doit aussi être traitée au travers des négociations collectives : il me semble important d'insister sur ce point. Concernant le volet Entreprises, vo...

Il nous paraît par ailleurs totalement contre-productif de revenir sur les exonérations de charges. Plusieurs simulations économiques sérieuses, dont celles de l'OFCE, ont indiqué que la baisse des cotisations aura un effet positif sur la création d'emploi. La supprimer provoquerait la destruction d'environ 310 000 emplois. Vous l'aurez compr...

… mécanisme beaucoup moins lourd et plus facilement accessible pour les petites structures, notamment pour le monde associatif qui dispose de peu de moyens en ressources humaines. À l'inverse, ce que vous proposez nous paraît difficilement applicable aux TPE et PME. L'OFCE a notamment indiqué que le critère de la taille de l'entreprise n'était...

… d'autre part, nombre de TPE et PME appartiennent à des réseaux beaucoup plus vastes. Par ailleurs, à travers la loi PACTE actuellement examinée en nouvelle lecture, nous avons proposé de nombreuses mesures comme, Mme la ministre vient d'en parler, la suppression du forfait social, ce qui est favorable au pouvoir d'achat des salariés sans pou...

Nous continuerons donc d'oeuvrer en faveur du pouvoir d'achat des Français, en faveur de l'accès à des contrats de travail stables et pérennes, en faveur de l'accès à la formation mais également en faveur d'un meilleur accompagnement tout au long du parcours professionnel. Autant de défis essentiels pour l'avenir de notre pays qu'il nous faut ...