⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020 ni ceux d'hémicycle depuis avril 2021. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation. Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.


Les amendements de François Ruffin pour ce dossier

6 interventions trouvées.

À la veille de la pandémie, à Amiens, devant les étudiants de l'université de Picardie, Emmanuel Macron déclarait : « Nous n'avons pas de politique à avoir pour la jeunesse ». Tous les jours, cela se confirme.

Nous en avons un exemple aujourd'hui encore. En toute franchise, je dois vous dire que je comprends que vous rejetiez la proposition de loi de nos collègues socialistes, mais que proposez-vous à la place ? Rien ! Vous nous dites qu'il faut faire quelque chose de manière différenciée, trouver une solution la plus personnalisée possible, « 1 jeun...

Quand a surgi la crise, vous avez très vite instauré le prêt garanti par l'État – PGE – pour les entreprises et le chômage partiel pour les salariés, deux bonnes mesures qui n'avaient rien à voir avec du cousu main adapté à la situation de telle ou telle boîte. Elles ont permis de construire un véritable filet de sécurité. Pour les jeunes, rien...

 « Les résultats sont là ! » On ne cesse d'entendre ces mots dans les interventions de la majorité et du Gouvernement, qui s'en flattent. Mais dans quel monde vivez-vous ? Tous les soirs, des étudiants font la queue sur des centaines de mètres devant les Restos du coeur. Je m'y suis rendu : ce ne sont pas des personnes fragiles dont l'insertion ...

Vous dites que le seul horizon que nous voulons offrir aux jeunes est le minimum social et que l'ambition que vous nourrissez pour vos enfants n'est pas qu'ils soient allocataires. Mais la vérité, madame la ministre déléguée, c'est que vos enfants, comme les miens, n'auront pas besoin de ça ! Ils auront votre aide ou ils auront la mienne. Tous ...

La majorité politique est à dix-huit ans, âge à partir duquel on peut voter. Pourquoi la majorité sociale serait-elle repoussée à vingt-cinq ans ? Expliquez-nous longuement pourquoi il devrait en être ainsi. Je suis de ceux qui prennent au sérieux la dernière lettre du sigle RSA, qui renvoie à l'activité comprise au sens large du terme, c'est-...