⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.


Les amendements de Frédéric Reiss pour ce dossier

6 interventions trouvées.

Nous aborderons dans quelques instants le coeur de cette proposition de loi. Après avoir assisté à l'examen express des amendements en commission, j'en suis sorti avec l'amère impression que le houblon et le malt étaient perdus – « Hopfe un Màlz sin' verlore », comme on dit en alsacien. En effet, lors de l'examen du texte en application de l'ar...

Durant la législature en cours, les langues régionales ont déjà été significativement écornées par le nouveau baccalauréat et l'obligation de choisir des spécialités et options en classes de première et de terminale : la licence LLCER – langues, littératures et civilisations étrangères et régionales – n'a pas le vent en poupe ! Monsieur le min...

Le Président de la République s'est engagé à pérenniser le développement des langues régionales, qui font la force de nos régions. Monsieur le ministre, vous vous faites le chantre des langues régionales, que l'UNESCO a classées comme étant en grand danger d'extinction. Aussi faites-vous fausse route ; certains collègues ont déjà livré des témo...

Le rapporteur a raison lorsqu'il fait référence aux bons résultats scolaires, notamment en français, des élèves pratiquant des langues régionales. Monsieur le président de la commission, cher Bruno Studer, vous en êtes convaincu aussi, puisque vous n'avez pas voté pour la suppression de l'article 2 ter en commission ; rappelez-le au ministre ! ...

L'éducation nationale permet l'apprentissage des langues régionales, parfois de manière soutenue selon les régions où elles sont pratiquées : monsieur le ministre, vous l'avez très bien rappelé dans votre intervention liminaire. L'enseignement privé et les associations prennent une part active dans l'enseignement des langues régionales. En Alsa...

Monsieur le ministre, je vous remercie pour votre réponse qui, malgré sa longueur, ne nous satisfait pas. Nous sommes confrontés à de nombreuses difficultés et nous recevons régulièrement, dans nos permanences, des parents d'élèves qui se plaignent du manque d'enseignants bilingues. Dès que l'un d'eux tombe malade, il devient très difficile de ...