⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020 ni ceux d'hémicycle depuis avril 2021. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation. Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.


Les amendements de Guillaume Peltier pour ce dossier

16 interventions trouvées.

Chacun, sur ces bancs, sait la gravité de la crise sanitaire que nous avons connue. Chacun, sur ces bancs, mesure la puissance de la crise économique et sociale que nous allons affronter. Jamais, depuis la guerre, la richesse nationale de notre patrie ne s'est à ce point effondrée – plus de dix points de récession, soit trois à quatre fois plus...

Si nous devons nous préoccuper de toute la jeunesse, nous devons porter une attention particulière à la jeunesse de la France oubliée, celle de la France périphérique, de la France des campagnes et des provinces, de la France des quartiers populaires, de cette jeunesse qui n'a ni carte de visite, ni carnet d'adresses, ni réseau, ni famille, sus...

Elle est juste, parce que le bénéfice de ce dispositif est conditionné à l'embauche du jeune en contrat à durée indéterminée ou en contrat à durée déterminée d'au moins six mois. Elle est crédible, car, comme le rappelait il y a un instant Éric Woerth, elle s'appuie sur des mesures qui ont fait leurs preuves dans le passé, en 2008, en 2010 et ...

Ensuite, lors de nos échanges et débats nourris en commission – ce dont je me réjouis – , vous avez tous annoncé votre intention de soutenir cette idée à la condition que le seuil de déclenchement de l'exonération soit de 2,5 SMIC ; j'y suis favorable. Je déposerai un amendement en ce sens, et je soutiendrai tout amendement similaire. Enfin, s...

Quand Jean Jaurès s'exprimait devant les lycéens en parlant du surcroît d'efforts et des trésors inviolables que représente le travail, c'était le contraire du nivellement. Quand Léon Blum parlait à la jeunesse de l'émulation scolaire et du développement des puissances individuelles, c'était le contraire de l'égalitarisme. Au milieu de tous le...

C'est par le travail que l'on peut vivre dignement ; c'est par le travail qu'on peut fonder une famille ; c'est par le travail qu'on peut payer son loyer ; c'est par le travail qu'on peut regagner sa dignité. La jeunesse n'est pas une période de la vie qui doit prolonger indéfiniment l'enfance. La jeunesse, c'est l'autonomie, c'est le rêve d'a...

Éric Woerth, Damien Abad, l'ensemble des membres du groupe Les Républicains et moi-même avons pris note avec gourmandise des compliments que vous avez adressés à ce texte. Mme la ministre et Mme Firmin Le Bodo, du groupe Agir ensemble, qualifient la proposition de loi de louable, tandis que Mme Elimas, du groupe MODEM, la juge séduisante. M. Da...

Tel est l'idéal de la République : lutter contre ceux qui trichent et qui fraudent, où qu'ils se trouvent. C'est à eux qu'il faut s'en prendre pour enfin rééquilibrer les comptes sociaux, au lieu de faire toujours payer aux mêmes – ceux du milieu de cordée, les classes moyennes, les travailleurs, les jeunes et les anciens – le coût de notre mod...

Monsieur Taché, vous avez dit que les dispositifs d'exonérations de charges déjà en vigueur sur les bas salaires existants étaient suffisants. Il est vrai que des dispositions ont été adoptées au cours des dernières années qui vont dans le bon sens. Mais, à l'heure actuelle, pour un salaire de 1 200 euros net, le poids annuel des cotisations pa...

C'est par le travail que l'on prend l'ascenseur social, que l'on bénéficie de l'égalité des chances, que l'on accède à l'autonomie, à la dignité, à la responsabilité et à la liberté, qui sont des valeurs essentielles. Arrêtons d'avoir pour notre jeunesse un esprit de défaite, mais ayons un esprit de conquête. Cessons de faire de la vie une mena...

Par ailleurs, pour ce qui concerne les mesures complémentaires que de nombreux orateurs ont appelé à prendre – et dont certaines sont d'ailleurs fort intéressantes – , je vous invite à relire le programme des Républicains : ni Éric Woerth ni moi-même n'avons jamais prétendu que les propositions de loi que nous défendons aujourd'hui suffiraient,...

Je suis favorable à l'idée d'abaisser à 2,5 SMIC le plafond d'exonération, mais pas à donner la priorité aux TPE et aux PME – même si je comprends vos intentions. La situation est si grave qu'il est préférable de permettre à une grande entreprise d'embaucher un jeune grâce à ce dispositif, quelles que soient ses qualifications ou sa formation, ...

Je vous remercie, ainsi que tous les autres députés qui ont fait de même, d'avoir déposé un amendement car cela prouve l'intérêt que vous portez à cette proposition de loi. La situation est urgente, nous ne pouvons pas attendre.

Tant mieux si d'autres idées, d'autres propositions sont formulées dans les prochaines semaines mais notre jeunesse attend des réponses très concrètes dès aujourd'hui. Dès lors, dire que l'idée est bonne mais que nous l'examinerons plus tard n'est pas un argument valable. Sur cet enjeu ô combien grave, on ne peut pas remettre à plus tard. Conc...

Comme nous l'avons dit en commission et lors de ce débat, par souci d'être constructifs d'une part et au nom d'un idéal de justice d'autre part, cet amendement vise également à abaisser à 2,5 fois le SMIC le plafond d'exonération.

Nous sommes favorables à tout ce qui permet d'aider les jeunes et de soulager les entreprises. Je suis donc favorable à votre amendement, qui me semble juste et pertinent.